Covid-19 : l’OMS affiche la prudence après l’annonce d’un vaccin par le président russe
APS
SENEGAL-RUSSIE-NATIONSUNIES-SANTE

Covid-19 : l’OMS affiche la prudence après l’annonce d’un vaccin par le président russe

Dakar, 12 août (APS) - L’Organisation mondiale de la santé (OMS) fait preuve de prudence après l’annonce faite par le président russe, Vladimir Poutine, d’un vaccin mis au point contre le Covid-19 par des scientifiques de l’Institut Gamaleya, à Moscou.
 
"Nous sommes en étroit contact avec les Russes et les discussions se poursuivent. La pré-qualification de tout vaccin passe par des procédés rigoureux", a souligné un porte-parole de l’OMS lors d’une visioconférence de presse donnée depuis Genève.
 
Interrogé sur l’annonce faite par Moscou sur le développement d’un "vaccin contre le nouveau coronavirus", l’agence des Nations unies chargée de la santé a rappelé que "la pré-qualification de tout vaccin comprend l’examen et l’évaluation rigoureux de toutes les données requises en matière de sécurité et d’efficacité".
 
Vladimir Poutine a annoncé "une vaccination de masse à partir d’octobre" et a déclaré mardi que tous les contrôles nécessaires avaient été faits sur le vaccin, qui a également reçu "l’approbation réglementaire après moins de deux mois d’essais cliniques sur les humains", selon plusieurs médias.
 
"Le vaccin est une première mondiale, qui offre une immunité durable contre le coronavirus", a dit M. Poutine.
 
Le ministre russe de la Santé, Mikhail Murashko, considère la découverte de ce vaccin "hautement efficace et sûr" comme "une victoire de l’humanité".
 
Cette trouvaille russe ne fait pas partie de la liste des six vaccins de l’OMS qui ont atteint la troisième phase des essais cliniques.
 
La semaine dernière, le gouvernement russe a annoncé qu’il se préparait à des vaccinations de masse. Auparavant, il a déclaré que des essais avaient été faits avec succès sur le vaccin.
 
Selon l’OMS, une centaine de vaccins sont en cours de développement dans plusieurs pays, certains d’entre eux faisant l’objet d’essais cliniques.
 
De nombreux scientifiques estiment qu’un vaccin efficace contre le Covid-19 ne sera pas disponible avant la mi-2021.

ADL/ESF/BK