Covid-19 : Les indicateurs ont beaucoup évolué en un mois (Dr Bousso)
APS
SENEGAL-SANTE

Covid-19 : Les indicateurs ont beaucoup évolué en un mois (Dr Bousso)

Dakar, 6 juin (APS) – Les indicateurs relatifs à la maladie du coronavirus au Sénégal ont beaucoup évolué en un mois avec le nombre de cas multiplié par trois, mais également 6 fois plus de guéris et beaucoup plus de cas graves et de décès qui sont passés de 8 à 47, a relevé le Directeur du Centre des Opérations d’urgence, Dr Abdoulay Bousso.



Parmi les patients décédés, ‘’il n’y a pas eu beaucoup d’évolution puisque 72% sont les personnes vulnérables âgées de plus de 60 ans et souvent atteintes de comorbidités’’, a-t –il souligné samedi lors du point mensuel sur la situation de la maladie dans notre pays.



Sur la répartition entre les testés positifs, 87,6% sont des cas contacts, 10,20% des cas communautaires et les cas importés 2,20%, a-t –il souligné.



Les cas communautaires évoluent puisque les populations continuent à circuler et il faudra s’attendre également à leur augmentation, a dit Dr Bousso.



‘’La proportion des cas importés s’est stabilisé même si ces derniers jours, ils sont revenus avec des personnes qui arrivent à passer la frontière mais c’est une proportion qui est relativement maîtrisée pour le moment’’, a ajouté Dr Bousso, membre du Comité national de gestions des épidémies.



Sur l’aspect clinique, il a relevé que ‘’beaucoup se posent la question sur l’existence de la maladie puisque la majorité des cas sont asymptomatiques avec 60,7% testés positifs qui ne présentent pas de symptômes’’. Près de la moitié des personnes qui sont testées positives ne présentent pas de signes cliniques.



A 11 régions touchées il y a un mois, on est passé à la totalité des régions qui ont aujourd’hui des cas confirmés de personnes atteintes de Covid-19. Les régions de Matam, Kaffrine et Kédougou jusque-là indemnes enregistrent aujourd’hui des cas.



Toujours sur l’évolution des indicateurs, Dr Bousso précise que ‘’sur l’ensemble du territoire national 51 districts sanitaires sont touchés par la pandémie sur les 79 que compte le système sanitaire’’.



La région de Dakar compte le plus grand nombre de cas avec 74,6% des personnes infectées du fait de la densité et de la circulation des personnes.



Sur la répartition des hommes et des femmes atteintes du virus c’est ‘’assez équilibré’’ avec 55% testés positifs contre 45% chez les femmes.



Le personnel de santé n’est pas également épargné avec, à ce jour, 136 agents testés positifs dont 45% sont des infirmiers, sages-femmes, les 14% des médecins et le reste le personnel administratif et de soutien.



Toutefois, aucun agent n’a été infecté au niveau des 27 sites de traitement des patients atteints de la maladie. Ce qui est de l’avis du Dr Bousso ‘’un indicateur extrêmement important’’.



A ce jour, sur le plan du diagnostic laboratoire, il y a eu 58742 tests réalisés par l’Institut Pasteur de Dakar (90%) et l’IRESSEF de Diamniadio (10%).



Les sites de prise en charge ont également évolué passant de 20 sites dans 11 régions il y a un mois à 33 sites de prise en charge dans l’ensemble des régions du Sénégal, dont 24 hospitaliers et 9 extrahospitaliers.



 Chaque mois depuis le 2 mars, des membres du comité national de gestion des épidémies font le point sur l’évolution de la maladie à coronavirus avec plus de détails sur les aspects de prise en charge.



 

ADL/MD