A Kaffrine, le préfet insiste sur le
APS
SENEGAL-COVID-APPEL

A Kaffrine, le préfet insiste sur le "respect strict" des gestes barrières

Kaffrine, 8 déc (APS) - Le préfet du département de Kaffrine, Amadoune Diop, a de nouveau appelé mardi au respect strict des mesures barrières, afin d’éviter de nouvelles contaminations au coronavirus dans cette localité du centre du Sénégal.

Le chef de l’exécutif départemental a notamment réitéré cet appel dans un communiqué transmis au correspondant de l’APS dans le Ndoucoumane.
 
"Depuis quelques jours, il est noté au niveau national une recrudescence des nouvelles contaminations au coronavirus. Cette recrudescence est en grande partie due au relâchement des populations par rapport au respect des gestes barrières dans les lieux publics, de commerce et les administrations", a fait observer Amadoune Diop.
 
"Le nombre de cas communautaires noté au niveau national devrait davantage attirer notre attention. Le coronavirus est une réalité à proximité de nos foyers. J’en appelle ainsi au sens de responsabilité des communautés pour le respect strict des gestes barrières (lavage des mains, port du masque et le respect de la distanciation physique)", a-t-il ajouté.
 
Il a insisté sur le respect des gestes barrières, en particulier "dans les lieux de culte, de commerce, les écoles, les services pour éviter de nouvelles contaminations à Kaffrine".
 
"Depuis le début de la pandémie de COVVID 19 au Sénégal", le 2 mars dernier, "la région de Kaffrine a dénombré à ce jour 21 cas dont un décédé", a signalé le médecin-chef de la région médicale.
 
Le docteur Moustapha Diop précise qu’aucune nouvelle contamination "n’a été encore enregistrée à Kaffrine depuis l’annonce de cette deuxième vague". 
 
Depuis son apparition dans le pays, le 2 mars, le nouveau coronavirus a infecté 16.596 personnes au Sénégal. 15.860 parmi elles ont recouvré la santé alors que 340 autres en sont mortes. 391 patients sont sous traitement.
 
La tendance de nouveaux cas de coronavirus est à la hausse au Sénégal depuis quelques semaines, légèrement d’abord avec 20 à 30 cas positifs quotidiens, contre une dizaine les dernières semaines, de plus en plus ensuite jusqu’à atteindre ce samedi 100 nouvelles contaminations.
 
Mercredi dernier, en Conseil des ministres, le président de la République avait demandé le renforcement des contrôles systématiques du port du masque dans les transports, lieux et établissements publics face au "relâchement constaté et à l’augmentation relative des cas communautaires".
 
Il a insisté sur "l’impératif de veiller à l’observance des règles et mesures barrières lors des manifestations et rassemblements qui doivent être réduits au strict minimum". 
 

MNF/BK/ASG