Covid-19 : le déni et la stigmatisation, facteurs déterminants de la propagation (médecins)
APS
SENEGAL-SANTE

Covid-19 : le déni et la stigmatisation, facteurs déterminants de la propagation (médecins)

Dakar, 23 juil (APS) - Le déni de la maladie à coronavirus et la discrimination dont sont le plus souvent victimes les personnes infectées, sont des facteurs déterminants de la propagation de cette pandémie et doivent être combattus par une approche communautaire, estime la secrétaire exécutive adjointe du Conseil national de lutte contre le Sida, docteur Fatou Nar Mbaye Diouf.
 
Les efforts des autorités sanitaires risquent d’être annihilés, à cause d’un certain nombre de comportements et d’attitudes au sein des communautés dont certains membres semblent ne pas mesurer la gravité, a-t-elle affirmé, jeudi, au cours d’un atelier organisé à l’intention des journalistes en santé. 
 
"Au Sénégal, depuis le 2 mars, le nombre de cas augmente chaque jour. Avec les dernières estimations, nous allons bientôt atteindre la barre des 10.000 cas et plus de 174 décès", a-t-elle alerté.
 
Elle prévient que cette tendance risque de continuer, surtout avec l’augmentation des cas issus de la transmission communautaire, "facteur par excellence de la propagation rapide de la pandémie".
 
"Dans ce combat pour le changement des comportements, la presse doit être à l’avant-garde pour participer efficacement à la diffusion de la bonne information et au travail de sensibilisation envers les communautés dont vous êtes membre à part entière", a lancé le docteur Fatou Nar Mbaye.
 
Pourtant, bien avant la détection du premier cas, le 02 mars 2020 au Sénégal, le MSAS, avec l’appui des autres secteurs et les partenaires techniques et financiers (PTF), a développé une panoplie d’interventions basée sur la communication, a rappelé le docteur Ibou Guissé, du Service national de l’éducation et de l’information (SNEIPS).
 
Ces interventions convergent toutes vers la promotion des mesures de protection individuelles et collectives afin de prévenir et rompre la chaîne de transmission, a-t-il précisé.
 
"Il urge aujourd’hui d’engager le combat contre les adeptes du déni et vous acteurs de la communication avez un rôle très important à jouer", a-t-il ajouté.

Pour docteur Guissé, "le retour d’information sur le terrain fait état de déni et de stigmatisation, ce qui constitue un frein à la lutte contre la pandémie".
 
Le président de l’Association des journalistes en santé, population et développement (AJSPD), Alassane Cissé, soutient que la presse entend jouer pleinement son rôle dans cette lutte contre la Covid-19 par la diffusion de la bonne information et la sensibilisation de la population.
 
Dans cette perspective, l’Association continue de renforcer les capacités de ses membres pour un meilleur traitement de l’information sur la Covid-19, a-t-il ajouté.
 
Après une formation sur la communication de crise et l’engagement communautaire, le Conseil national de lutte contre le Sida compte fournir aux journalistes les outils nécessaires qui leur permettront de mieux jouer leur partition dans la lutte contre cette pandémie.
 
Lors de cette rencontre de deux jours, les communications vont porter sur des thèmes tels que "Le rôle de la communication dans la riposte à la Covid-19" et "La stigmatisation et le déni de la Covid-19 : Quelle contribution des médias". 

"La prise en charge psychologique des malades de la Covid-19", est également un thème au menu des débats.

ADL/ASG/BK