Covid-19 : les autorités du département de Kaffrine contrôlent le plan de riposte de la zone frontalière
APS
SENEGAL-SANTE

Covid-19 : les autorités du département de Kaffrine contrôlent le plan de riposte de la zone frontalière

Pathé Thiangaye (Kaffrine), 21 juin (APS) - Les responsables du Comité départemental de gestion des épidémies (CDGE) de Kaffrine (centre) ont visité dimanche les postes de santé situés le long de la frontière avec la Gambie, pour évaluer le dispositif mis en place dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, a constaté l’APS.
 
Sous la direction du président du CDGE, Amadoune Diop, également préfet du département de Kaffrine, ils ont visité les postes de santé de Nganda, Diamagadio, Keur Babou, Médinatoul Salam 2 et Pathé Thiangaye. 

‘’Le tour de ces cinq postes de santé situés près de la frontière avec la Gambie a permis de nous rendre compte qu’un dispositif assez intéressant a été mis en place, et que toutes les mesures barrières sont respectées’’, s’est réjoui M. Diop.

‘’Avec l’assouplissement [de l’état d’urgence], cette partie du département de Kaffrine située à la frontalière avec la Gambie est très sensible’’, a souligné le président du CDGE. ‘’Si le dispositif [de prévention du Covid-19] ne fonctionne pas dans cette zone, le département de Kaffrine va courir de gros risques.’’

Amadoune Diop a invité les populations locales à redoubler de ‘’vigilance’’ pour éviter la maladie à coronavirus.

Il leur a demandé d’informer à temps les établissements de santé de tout cas suspect de coronavirus. ‘’Si l’alerte est faite très tôt, nous avons de fortes chances de pouvoir prendre en charge, et à temps, tous les cas de coronavirus qu’il pourrait y avoir’’, a assuré M. Diop.

‘’L’objectif de cette tournée, c’est d’évaluer l’efficacité et les effets du dispositif de riposte contre le Covid-19’’, a expliqué le médecin-chef du district sanitaire de Kaffrine, Ndèye Mbacké Kane.

Elle s’est réjouie de constater qu’il y a, dans chacun des postes de santé visités, ‘’un équipement de protection individuelle’’.

Mme Kane a exhorté le personnel des postes de santé à renforcer la surveillance communautaire pour éviter la maladie à coronavirus. 

‘’Nous demandons aux populations de respecter les mesures édictées, à savoir le port du masque et le lavage des mains’’, a-t-elle dit, les invitant aussi à éviter les rassemblements et à protéger les couches vulnérables, les personnes âgées, par exemple. 

MNF/ESF