Covid-19 : une baisse des contaminations et des cas de décès en gériatrie (spécialiste)
APS
SENEGAL-SANTE

Covid-19 : une baisse des contaminations et des cas de décès en gériatrie (spécialiste)

Dakar, 16 août (APS) – Le chef du service gériatrie de l’hôpital Fann, le professeur Mamadou Koumé, a mis en exergue, lundi, une baisse des cas de contaminations au Covid-19 et de mortalité chez les personnes âgées grâce à l’efficacité de la campagne de vaccination.
 
’’Actuellement, nous avons noté au sein de la population âgée, une nette tendance à la baisse de la contamination qui est passé de 22% lors de la première vague à 14%, à ce jour. De même, la mortalité qui était de 79% est actuellement à 69%’’, a-t-il déclaré, à la télévision nationale, lors du point quotidien sur l’évolution de la pandémie au Sénégal.
 
Selon lui, cette baisse est due à l’efficacité de la campagne de vaccination mise en place par le ministère de la santé avec comme cible prioritaire, les personnes du troisième âge.
 
Cette campagne, a-t-il relevé, a permis de vacciner sur une cible de 900 000, plus de 400 000 personnes âgées, soit 33% de la population totale jusqu’ici vaccinées dans l’ensemble du pays.
 
Ainsi, il a invité les familles qui s’opposent toujours à la vaccination des personnes âgées, à laisser ces dernières, ’’à défaut d’être sous tutelle ou sous curatelle, à exercer pleinement leur droit de se faire vacciner’’. Selon lui, ’’nul n’a le droit d’exercer un droit de vie et de mort sur une personne âgée’’.
 
A l’en croire, cette vaccination est d’autant plus importante dans la mesure où il est constaté au niveau des différents services de gériatrie que seules les personnes non vaccinées ont développé des formes sévères de la maladie avec au départ des signes classiques tels que le malaise, le manque d’appétit, l’hyper ou l’hypotension artérielle, des troubles du diabète, etc.
 
Pour le professeur Mamadou Koumé, il est par conséquent, impératif pour ces personnes à risque, non seulement de se vacciner, mais aussi, de respecter les gestes barrières en évitant les foules.
 
Dans le cadre de la lutte contre cette troisième vague de Covid-19, la présidente nationale des Bajenu Gokh a déclaré que tous les relais commentaires dans les 557 collectivités territoriales seront mis à contribution pour ’’une communication de proximité plus adaptée’’.
 
Le but est de faire passer ce message auprès des ménages en vue de préserver la santé de ces personnes âgées et celle des femmes enceintes, très touchées par la Covid.


MK/OID/ASB