Covid-19 : des journalistes en formation sur les rumeurs liées à la vaccination
APS
SENEGAL-SANTE-MEDIAS

Covid-19 : des journalistes en formation sur les rumeurs liées à la vaccination

Dakar, 21 sept (APS) – Des journalistes en santé prennent part à un atelier de formation sur les rumeurs liées à la campagne de vaccination contre la Covid-19 et l’hésitation d’une partie des populations à se faire vacciner, dans un contexte de prolifération des ‘’fake news’’.

L’Association des journalistes en santé, population et développement (AJSPD), dont les membres prennent part à l’atelier, estime que les ‘’fake news’’, les informations mensongères, ont découragé certaines personnes de se faire vacciner, au Sénégal.
 
Depuis le début de la campagne de vaccination en février dernier, seules 1.226.082 personnes se sont fait vacciner, pour une population de 16,7 millions - selon un décompte rendu public au début de l’année par l’Agence nationale de la statistique et de la démographie.
 
Le faible taux de vaccination est ‘’essentiellement’’ causé par le ‘’débat’’ sur les vaccins disponibles, a relevé le président de l’AJSPD, Alassane Cissé, estimant que ‘’beaucoup de rumeurs entrainant une faible adhésion des populations au vaccin’’ ont également circulé.
 
‘’Cette situation est due aux rumeurs, aux idées reçues et aux fausses informations qui sont véhiculées auprès des communautés, à travers les réseaux sociaux notamment’’, a souligné Cissé en parlant de l’objectif de l’atelier de formation.
 
Dans un contexte de prolifération des ‘’fake news’’ et de vaccination contre une pandémie, a-t-il ajouté, ‘’le journaliste a un rôle de sensibilisation à jouer auprès des populations, pour un changement des comportements’’.
 
L’accomplissement de cette tâche n’altère pas ‘’son devoir d’informer’’, a tenu à préciser le président de l’AJSPD, rappelant que rôle des journalistes est de partager la ‘’bonne information’’ avec les populations, pour leur permettre de prendre la ‘’bonne décision’’.
 
‘’Certaines populations ont encore du mal à se décider à aller se faire vacciner, malgré toute la stratégie développée pour la campagne et les centres de vaccination ouverts presque partout dans le territoire national’’, indique un document élaboré pour l’atelier de formation.
 
‘’Les journalistes, ceux qui se sont spécialisés en santé surtout, doivent connaître toute la stratégie vaccinale du pays, notamment les types de vaccins’’, a souligné Cissé.
 
L’atelier donne aux journalistes venus des 14 régions du pays l’occasion d’aborder les ‘’aspects comportementaux et sociaux’’, ainsi que les ‘’risques (…) qui précèdent et suivent une situation d’urgence comme la pandémie de Covid-19’’, a expliqué le chef du projet USAID/Breakthrough, Mouhamadou Lamine Baldé.
 
Ce projet soutient la campagne de vaccination contre la Covid-19 au Sénégal. Il a élaboré un guide sur ‘’la gestion des rumeurs et la communication’’ relative à la pandémie. 
 
L’un des objectifs de l’atelier est d’aider la vingtaine de journalistes bénéficiaires à ‘’prendre connaissance de la problématique de l’hésitation vaccinale durant la pandémie et de la stratégie nationale de vaccination développée par la direction de la prévention’’.
 
La Covid-19 a fait 1.848 morts au Sénégal, selon le ministère de la Santé et de l’Action sociale.


ADL/ESF/ASG