Coronavirus : le nombre de cas testés positifs a plus que doublé au Sénégal
APS
SENEGAL-SANTE

Coronavirus : le nombre de cas testés positifs a plus que doublé au Sénégal

Dakar, 23 mars (APS) - Le nombre de cas de coronavirus a plus que doublé en moins d’une semaine, passant de 31 à 67, du mardi 17 mars au dimanche 22 mars, selon les statistiques publiées par le ministère de la Santé.
 
Après neuf nouvelles contaminations enregistrées vendredi, et autant de cas dans la journée de samedi, 11 patients ont été testés positifs, dimanche. 

Vingt-neuf nouveaux cas ont été dénombrés de vendredi à dimanche, soit presque autant que le nombre de patients infectés entre le 2 mars, date de l’annonce du premier cas, et mardi dernier.

Selon le ministère de la Santé, les premiers cas issus de la transmission communautaire ont été recensés durant ce week-end.

Il y a transmission communautaire lorsqu’une personne contracte le coronavirus d’une source inconnue, et qu’un lien épidémiologique ne peut être établi.
 
Mais pour bon nombre de ces nouvelles infections, il s’agit de cas importés, c’est-à-dire, de personnes infectées à l’extérieur du pays, comme l’ont été les deux premiers patients venus de la France et testés positifs.
 
Selon le ministère de la Santé, cinq des 67 patients recensés au Sénégal ont guéri. Soixante-deux patients sont encore en train de se soigner, à Dakar et dans d’autres régions, et leur état de santé ‘’évolue favorablement’’, selon Aloyse Waly Diouf, le directeur de cabinet du ministre de la Santé.

La période de surveillance est terminée pour 960 des 1.000 cas contacts placés en observation depuis la présence de la maladie au Sénégal, selon le médecin Abdoulaye Bousso, directeur du Centre des opérations d’urgence sanitaire (COUS) du ministère de la Santé.
 
Un cas contact est une personne ayant été en contact avec un cas confirmé de coronavirus.

Aucun parmi les contacts des premiers patients hospitalisés ‘’n’a été contaminé’’, a assuré le directeur du COUS. 
 
Selon lui, les investigations se poursuivent pour les autres cas contacts. 
 
   Ouverture de nouveaux sites de traitement

Abdoulaye Bousso annonce que, face à la hausse du nombre de cas de coronavirus, de nouveaux sites de traitement des malades, dont celui de l’hôpital régional de Ziguinchor (sud), ont été aménagés.

Ces nouveaux centres de traitement viennent s’ajouter aux précédents : le service des maladies infectieuses du centre hospitalier national universitaire de Fann, à Dakar, l’hôpital des enfants de Diamniadio et le centre de santé de Darou Marnane, à Touba (centre).

Samedi, c’est d’une voix grave, muni d’un masque, que le ministre de la Santé est apparu devant les caméras pour publier le dernier bilan de la pandémie au Sénégal. Il a exhorté les populations au respect des consignes de précaution, pour parer à la hausse des cas issus de la transmission communautaire.
  
   De possibles nouveaux cas
 
A son tour, le directeur du COUS a prévenu dimanche que de nouvelles contaminations sont à prévoir dans les jours à venir.
"Sur les deux semaines à venir, il faut s’attendre à de nouveaux cas", a prévenu M. Bousso.
 
En raison de l’évolution épidémiologique, il faut s’attende à de "nouveaux cas" de coronavirus, parce que les effets des mesures prises par les autorités sanitaires ne seront perceptibles que dans quinze jours, a-t-il dit.
 
Dans un tweet, le chef de l’Etat, Macky Sall, a déclaré que ‘’le Sénégal vaincra’’ la maladie à coronavirus. ‘’Chers compatriotes, plus la menace est forte, plus le Sénégal est mobilisé, plus la Nation est unie’’, a-t-il écrit.

Face à l’apparition de nouveaux cas, le président de la République a annoncé samedi 14 mars plusieurs mesures dont la fermeture des écoles et universités pour une durée de trois semaines.
 
 Une batterie de mesures pour freiner la maladie
 
L’interdiction des manifestations publiques pendant trente jours et la suspension temporaire de l’accueil des bateaux de croisière font partie des décisions prises par le chef de l’Etat lors d’un conseil présidentiel sur la lutte contre l’épidémie de maladie à coronavirus.
 
Macky Sall a également annoncé la suspension des formalités liées aux pèlerinages de cette année aux lieux saints de l’islam et du christianisme, et les festivités prévues le 4 avril pour la célébration du 60e anniversaire de l’indépendance du Sénégal.

Les cérémonies prévues pour la célébration de la fête nationale se réduiront à une prise d’armes, qui se tiendra au palais de la République, selon le chef de l’Etat.

Le Sénégal a aussi suspendu l’exploitation de tous les vols en provenance et à destination des aéroports du Sénégal à l’exception des vols domestiques entre l’aéroport Blaise-Diagne (ouest) et Ziguinchor (sud), des vols cargo, des évacuations sanitaires et des vols spéciaux autorisés.
 
Le ministère de l’Intérieur a décidé de fermer les mosquées dans la région de Dakar, selon un communiqué reçu à l’APS.
 
Le chef de l’Etat a également décidé de créer une cellule nationale de crise et un fonds de riposte et de solidarité contre les effets du Covid-19, d’un montant de 64 milliards de francs CFA.

L’apparition de la maladie a suscité un vaste élan de solidarité nationale, avec de nombreuses contributions venant d’horizons divers pour aider à combattre la maladie.
 
La pandémie de coronavirus touche 169 pays, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Plus de 318.000 personnes sont infectées, et 94.000 d’entre elles ont recouvré la santé, affirme l’OMS, qui évalue à 13.000 le nombre de décès causés par la maladie.

ASG/ESF/MD