Coronavirus : des guides religieux adhèrent à l’interdiction des manifestations publiques
APS
SENEGAL-SANTE-RELIGIONS

Coronavirus : des guides religieux adhèrent à l’interdiction des manifestations publiques

Dakar, 15 mars (APS) – Des chefs religieux ont décidé de reporter ou de réduire les rassemblements déjà annoncés à leur strict minimum, signe de leur adhésion à l’interdiction des manifestations publiques, l’une des mesures prises par le président de la République pour réduire les risques de propagation de la maladie à coronavirus.
 
Le ‘’Kazou Rajab’’, un pèlerinage de la communauté mouride commémorant la naissance de Serigne Fallou Mbacké (1988-1968), défunt khalife de cette confrérie musulmane, est prévu dimanche 22 mars à Touba (centre). 
 
Les rassemblements seront réduits au strict minimum, lors de cette manifestation, et il est demandé aux fidèles de célébrer le ‘’Kazou Rajab’’ à domicile pour éviter les attroupements, a déclaré un responsable de la communauté mouride sur la radio privée RFM.
 
Dans un communiqué reçu à l’APS, Thierno Madani Tall, le khalife de la famille ‘’omarienne’’, a fait part de son ‘’soutien’’ et de son ‘’adhésion’’ à l’interdiction des manifestations publiques par le chef de l’Etat.
 
Cette interdiction est d’autant plus ‘’impérative’’ que ‘’tous les lieux de commémoration ou d’adoration du monde musulman ont fermé leurs portes et suspendu leurs activités’’, a-t-il écrit.
 
Le guide religieux affirme que de telles mesures ont été prises par les autorités des lieux saints de l’islam, à La Mecque comme à Médine (Arabie Saoudite), en raison de la pandémie de coronavirus.
 
‘’La posture du président Macky Sall est en conformité avec les prescriptions de l’islam, qui veut que tout individu se confine dans le lieu où il se trouve quand une pandémie (…) se répand à travers le monde’’, ajoute Thierno Madani Tall.
 
Cheikhna Cheikh Ayyah, le khalife général des khadres, a décidé de suspendre, dès samedi 14 mars, une ‘’tournée nationale’’ qu’il effectuait dans le ‘’territoire national’’, selon un communiqué reçu à l’APS.
 
‘’Cette décision (…) marque son adhésion totale aux mesures à la fois importantes et urgentes prises par le président Macky Sall pour lutter contre la propagation de la pandémie de coronavirus’’, explique la même source. 
 
‘’Cheikhna Cheikh Ayyah exhorte toutes les cités religieuses khadres et les représentants du khalife général des khadres (…) du Sénégal à suspendre, jusqu’à nouvel ordre, toutes les manifestations et regroupements’’, lit-on dans le communiqué. 
 
Le guide religieux ‘’demande à la communauté musulmane et aux fidèles khadres de se conformer aux mesures édictées par les autorités sanitaires et de rester sereins’’ face à la pandémie de coronavirus.
 
De son côté, Seydina Issa Thiaw Laye, le porte-parole du khalife des layènes, a annoncé à la RTS le report de la célébration de la 140e édition de l’‘’appel’’ de Seydina Limamou Lahi (1843-1909).
 
Mais aucune nouvelle date n’a été publiquement annoncée par le porte-parole du guide des layènes, pour cet évènement qui était initialement prévu les 25 et 26 mars.

A Médina Baye, une importante base de la communauté tidjane, située dans la commune de Kaolack (centre), la décision du président d’interdire les manifestations publiques est également louée.
 
Cette mesure est ‘’conforme aux prescriptions’’ que le prophète Mohamed ‘’recommande [aux fidèles] en de pareilles circonstances’’, affirme Serigne Mahi Cissé, le porte-parole de Médina Baye.

Les responsables tidjanes de Léona Niassène, dans la commune de Kaolack, ont également annoncé le report de leur ‘’ziarra’’ (pèlerinage) qui était prévue le 28 mars. 

Quelques heures avant l’annonce des mesures prises par le chef de l’Etat, samedi 14 mars, les évêques du Sénégal avaient déjà annoncé avoir annulé ou reporté, ‘’jusqu’à une date plus favorable’’, les manifestations de la communauté catholique qui sont ‘’de nature à drainer beaucoup de monde’’.
 
Ils avaient pris cette décision en raison de l’épidémie de maladie à coronavirus.
 
Dès lors, les Journées mondiales de la jeunesse, qui devaient se tenir le 29 mars à Diourbel (centre), ne se tiendront pas à cette date. 
 
Jusqu’à nouvel ordre, la communauté catholique ne va pas organiser des kermesses diocésaines et paroissiales, des pèlerinages non plus, selon un communiqué de Monseigneur Benjamin Ndiaye, l’archevêque de Dakar.
 
Macky Sall a décidé d’interdire les manifestations publiques, à partir du lundi 16 mars, pour une durée de trente jours, pour que soient réduits les risques de propagation de la maladie à coronavirus.
 
Le chef de l’Etat a également annoncé la fermeture des écoles et des universités à partir de la même date, pour trois semaines.

Deux patients ont été diagnostiqués positifs à la maladie, dimanche 15 mars, au Sénégal, et l’état des 22 autres malades recensés dans le pays est ‘’stable’’, a déclaré le ministre de la Santé.
 
Ces deux nouveaux cas portent à 26 le nombre de personnes infectées par le virus au Sénégal, du lundi 2 mars à ce jour.
 
Deux des malades ont recouvré la santé depuis plusieurs jours, selon le ministère de la Santé.


BHC/ESF