CMU : plaidoyer pour le remboursement à temps des coûts de prestation aux hôpitaux
APS
SENEGAL-SANTE

CMU : plaidoyer pour le remboursement à temps des coûts de prestation aux hôpitaux

Somone (Mbour), 18 nov (APS) - Le directeur général de l’Agence nationale de la couverture médicale universelle (ACMU), docteur Bocar Mamadou Daff, plaide pour le remboursement, à temps, des coûts de prestations aux structures de santé.
 
"Les structures de santé doivent être remboursées à temps aussi bien par l’Agence de la CMU en ce qui concerne l’assistance médicale que par les organisations mutualistes pour ce qui est relatif à l’Assurance maladie", a-t-il notamment dit.
 
Il a fait ce plaidoyer mardi à Somone (Mbour, ouest), au cours d’un atelier de partage avec les parties prenantes sur le déploiement du système d’information de gestion intégrée de la couverture maladie universelle (SIGICMU) dans les points de prestations de santé.
 
Selon docteur Daff, "les postes de santé, les centres de santé, les hôpitaux, les structures privées, les pharmacies doivent tous pouvoir recouvrer leurs créances dans des délais raisonnables sans tracasseries".
 
"Je voudrais simplement attirer votre attention sur un point : si comme l’Etat du Sénégal le souhaite, toutes les personnes qui ne relèvent pas des institutions de prévoyance maladie (IPM) ou de l’imputation budgétaire, obtiennent une couverture par l’ACMU ou ses partenaires mutualistes, on arrivera à un moment où à peu près 65% des recettes des prestataires dépendront de la CMU", a-t-il mis en garde. 
 
Si les paiements ne sont pas faits à temps, à court terme, il n’y aura plus de couverture sanitaire universelle, car "le volet offre ne tiendra plus", a-t-il averti. Il indique que le système d’information et de facturation dématérialisé va permettre de réduire les délais administratifs de traitement et de vérification des factures. 
 
"Il créera les conditions d’une plus grande confiance dans ce que nous faisons et garantira au ministère des Finances, aux populations, aux partenaires extérieurs que tout franc dépensé dans la CMU, a été bien dépensé. C’est à cette seule condition […] que toutes les ressources nécessaires à la CMU pourront être rendues disponibles", a estimé le DG de l’ACMU.

ADE/ASG/BK