Cas de Covid-19 à Darou Salam : le maire salue l’élan de solidarité autour de sa ville
APS
SENEGAL-SANTE

Cas de Covid-19 à Darou Salam : le maire salue l’élan de solidarité autour de sa ville

Nioro, 1-er juin (APS) - Le maire de Darou Salam, Moustapha Thiam, a salué l’élan de solidarité noté lors de l’apparition du premier cas de coronavirus enregistré dans sa commune, où les populations ont "scrupuleusement respecté les consignes’’ des autorités sanitaires.
 
‘’Cela a été un moment très dur, mais nous rendons grâce à Dieu, d’autant plus que les autorités administratives se sont associées aux communes, pour qu’il n’y ait pas de grands dégâts’’, a-t-il dit dans un entretien avec l’APS.
 
‘’Durant ces moments très difficiles, nous avons senti l’appui des collectivités locales, en l’occurrence ceux de l’arrondissement de Paoskoto et du département en général’’, a ajouté le maire de Darou Salam. Il n’a pas non plus omis ‘’les appuis en vivre et en argent venant du gouverneur, du préfet et du sous préfet’’.
 
La municipalité a aussi mis la main à la poche, en achetant deux tonnes de riz distribuées aux populations, pour leur permettre de vivre dignement la mise en quarantaine acceptée avec dignité, s’est-il félicité.
 
Ces derrières ont respecté à la lettre les consignes des autorités sanitaires, a-t-il encore souligné. Il signale que la mairie a même reçu des appuis venant de personnes résidant en dehors de la commune.

Il a cité notamment un commerçant de Médina Sabakh, le payeur du département de Nioro et d’autres bonnes volontés qui ont permis de venir à bout du virus dans sa commune.
 
Il n’était pas évident d’avoir un tel élan de solidarité, car ce premier cas a "surpris’’, a-t-il fait remarquer. "Mais nous avons pu mener des investigations en relation avec les services techniques pour identifier les cas contacts’’, a-t-il indiqué.

‘’Durant cette période de Ramadan, nous avons pu faire les concessions une à une avec le médecin-chef du district sanitaire de Nioro, pour [identifier] les cas contacts et les confiner à Kaolack’’, se rappelle M. Thiam.

Il signale que pour faire face à la maladie et éviter sa propagation, la commune a acheté 5.000 masques. Et elle en a reçu d’autres milliers offerts par les maires des autres communes du département de Nioro, a-t-il ajouté, citant notamment ceux de Médina Sabakh, Porokhane, Taiba Niassène et Nguente Kaye.
 
Ces derniers ont aussi donné du carburant au comité de geston des épidémies du département, selon le maire THiam.

AMD/ASG