La campagne m-ramadan mise sur le traitement du diabète et de l’hypertension (officiel)
APS
SENEGAL-SANTE

La campagne m-ramadan mise sur le traitement du diabète et de l’hypertension (officiel)

Dakar, 15 mai (APS) - La campagne m-ramadan (15 mai au 10 juillet) vise la diffusion des messages éducatifs sur le traitement du diabète et la bonne conduite à tenir pour les malades qui observent le jeûne, a soutenu lundi, le directeur général de la santé, Docteur Papa Amadou Diack. "Notre accordons une importance capitale à ces maladies non transmissibles comme le diabète et l’hypertension artérielle. ;Il s’agit de diffuser des messages à l’endroit de nos concitoyens diabétiques, des messages éducatifs et des messages sur le traitement de la maladie et la bonne conduite à tenir", a-t-il souligné. Dr Papa Diack s’exprimait lors du lancement de la quatrième édition de la campagne m. Ramadan dans le cadre du projet m-diabète au centre Marc Sankalé
Le représentant la ministre de la Santé et de l’Action sociale à cette cérémonie, a souligné qu’"un diabétique qui veut observer le jeûne, doit se rapprocher de son médecin traitant pour l’observation ou non du jeûne".

En plus du diabète, a-t-il poursuivi, le ministère a prévu cette année de diffuser des messages sur l’hypertension artérielle "m-ramadan sert à envoyer des messages de prévention avant le Ramadan, d’ [accompagner les diabétiques dans leur] alimentation et la modification par rapport à la prise de médicaments, la surveillance de leur maladie pendant cette période", a expliqué Pr Saïd Nourou Diop, le directeur du centre de prise en charge du diabète, Marc Sankalé de l’hôpital Abbas Ndao.

Cette campagne m-Ramadan entre le cadre de la mise en œuvre du projet m-diabète qui est une innovation importante du programme mondial "BehealthyBemobile" lancé conjointement par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’Union internationale des télécommunications(UIT) en 2013 "En plus des messages sur le diabète, des messages concernant l’hypertension artérielle seront également envoyés car ce sont deux maladies que l’on ne peut pas dissocier", a pour sa part indiqué, Badiel Ali Drissa, le représentant de l’UIT à cette rencontre.
De même, Docteur Déo Nshimirimana, représentant résident de l’OMS au Sénégal, a souligné qu’"en décidant d’intégrer dans la campagne m-ramadan de cette année, des messages sur l’hypertension artérielle, le ministère de la Santé confirme son engagement à renforcer la prévention de ce fléau suite aux résultats de l’enquête nationale sur les facteurs de risque des maladies non transmissibles (STEPS) réalisée en 2015 au Sénégal "Selon ces résultats, la prévalence de l’hypertension artérielle est de 24 % dans la population âgée de 18 à 69 avec une forte prévalence chez les femmes. Les chiffres sont tout aussi préoccupants en ce qui concerne le diabète dont la prévalence globale est de 2.1 %", a-t-il renseigné. La plateforme m-diabète du Sénégal est passée de 12.000 membres à 55.000 membres aujourd’hui, selon le secrétaire ;général de l’Association sénégalaise de soutien et d’aide aux diabétiques (ASSAD), Baye Omar Guèye.

SKS/ASB

Inscription à la newsletter

Restez informé en temps réel