Une officielle prône le partenariat et les échanges pour une inclusion complète des personnes handicapées
APS
SENEGAL-AFRIQUE-SOCIETE

Une officielle prône le partenariat et les échanges pour une inclusion complète des personnes handicapées

Dakar, 25 mai (APS) – Des partenariats et échanges entre Etats pourront favoriser "une inclusion complète et totale" des personnes handicapées dans les sociétés africaines, a estimé vendredi à Dakar, la directrice générale de l’Action sociale, Khadissatou Gaye Alainchar.
 
"C’est à travers cette collaboration, ce partenariat, ces échanges que nous pourrons arriver à une intégration, à une inclusion complète et totale des personnes handicapées dans nos sociétés respectives", a-t-elle notamment indiqué.
 
Mme Alainchar s’exprimait lors de la cérémonie de clôture de l’atelier régional de la formation des représentants des Etats membres sur les stratégies d’intégration du handicap. La rencontre était organisée à l’initiative de l’Union africaine en partenariat avec le Sénégal.
 
"Prendre le handicap comme une question de développement et surtout aussi de droit de l’homme, faisait partie des sujets phares de la quatrième édition que l’Union africaine a organisée cette année au Sénégal (...)", a soutenu Mme Alainchar.
 
Elle a rappelé qu’au Sénégal, une Loi d’orientation sociale a été signée depuis 2010 et a été suivie au mois de février dernier d’un Conseil interministériel.
 
"C’est pour dire l’intérêt que nous avons à considérer le handicap dans toutes nos politiques", a-t-elle poursuivi.
 
"C’est vraiment la meilleure façon et la seule d’ailleurs de pouvoir arriver à une intégration complète et une inclusion des personnes handicapées dans nos politiques pour qu’elles puissent jouir pleinement de leurs droits de citoyens et apporter à ce pays leur part pour le développement", a indiqué la directrice générale de l’Action sociale .
 
Selon elle, au plan scientifique, "d’importants modules ont été développés" par des experts et portent pour l’essentiel sur le concept du handicap, la protection des droits des personnes handicapées, les stratégies de financement du handicap et la production de données statistiques relatives au handicap. 
 
Mme Alainchar a en outre estimé que cette rencontre de 5 jours a été un moment privilégié d’échanges de bonnes pratiques entre les Etats membres sur les stratégies d’intégration du handicap.


NLC/SG/OID/ASB