Paludisme :  Thiès fait partie des zones de pré-élimination, avec moins de 5 cas pour 1.000 habitants (PNLP)
APS
SENEGAL-PALUDISME-TENDANCES

Paludisme : Thiès fait partie des zones de pré-élimination, avec moins de 5 cas pour 1.000 habitants (PNLP)

Thiès, 22 déc (APS) - La région de Thiès est au stade de la pré-élimination du paludisme, avec une prévalence de moins de 5 cas pour mille habitants, a indiqué mardi le coordonnateur du Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP), le docteur Doudou Sène.

"La région de Thiès fait partie des zones de pré-élimination, parce que l’évaluation dernière que nous avons faite montre que dans l’ensemble des districts sanitaires de Thiès, nous avons une prévalence qui est inférieure à cinq pour mille", a indiqué le docteur Sène.
 
Il répondait à la question de savoir pourquoi Thiès n’était pas concernée par la campagne d’aspersion intra-domiciliaire (AID).
 
Le coordonnateur du PNLP s’adressait à des journalistes, en marge d’une rencontre d’évaluation de la campagne d’AID déroulée de juillet à septembre dans la zone nord du Sénégal, correspondant aux districts des régions de Matam et Louga.
 
Le coordonnateur du PNLP a relevé qu’il reste dans la région de Thiès, des zones dénommées "hot spots" (points chauds), notamment dans le district de Mbour, du côté de Kirène, et dans la zone de Sindia. 
 
Selon lui, la persistance d’une prévalence assez élevée dans ces endroits "peut s’expliquer par une forte concentration de la population humaine, avec les échanges qu’il y a avec les camionneurs qui séjournent dans la zone".
 
"Dans la commune de Thiès, par contre, nous avons moins de 5 cas pour mille habitants", a insisté le coordonnateur du Programme national de lutte contre le paludisme.
 

ADI/BK