Appui aux transports terrestres : les conducteurs de moto Jakarta de Thiès disent avoir été ‘’zappés’’
APS
SENEGAL-PANDEMIE-TRANSPORTS

Appui aux transports terrestres : les conducteurs de moto Jakarta de Thiès disent avoir été ‘’zappés’’

Thiès, 2 mai (APS) - Le président de l’association des conducteurs de Jakarta de la région de Thiès a déploré vendredi, la non prise en compte du sous-secteur des deux-roues dans la répartition de l’enveloppe de plus de 5 milliards de francs CFA annoncée par le ministère de tutelle, pour soutenir les acteurs des transports terrestres.
 
’’Nous avons entendu le ministre parler hier, mais à notre grande surprise, il nous a vraiment zappés’’, a dit Mamadou Ndiaye, aux journalistes.
 
Le ministre des Transports terrestres Oumar Youm a annoncé jeudi, qu’une enveloppe de plus de 5 milliards de francs CFA a été dégagée pour aider à atténuer l’impact de la pandémie du Covid-19 sur les acteurs des transports terrestres.
 
’’On ne comprend pas pourquoi l’Etat ne veut pas aider les motos Djakarta’’, a dit M. Ndiaye.
 
 Pour lui, l’Etat devait allouer une partie de ce montant dégagé pour le secteur des transports, aux conducteurs de moto, qui en sont aussi des acteurs et qui sont tout aussi impactés par la crise sanitaire.
 
Les motos Djakarta ‘’ne travaillent plus’’ depuis le début de la pandémie au Sénégal, une décision du ministère de l’Intérieur leur interdisant de faire du transport de passager, a dit M. Ndiaye, relevant qu’ils sont des pères de familles.
 
Il estime que dès lors que l’Etat les a autorisés à faire du transport, par un arrêté ministériel datant de 2012, il doit les prendre en compte dans tout appui destiné au secteur. 
 
Les conducteurs de Djakarta sont estimés à 8.000 dans la région, et au moins ‘’800’’ d’entre eux ont vu leurs engins saisis, a-t-il dit.  
 
 
 

ADI/OID