Abdoulaye Diouf Sarr préconise un diagnostic des urgences
APS
SENEGAL-SANTE-EVALUATION

Abdoulaye Diouf Sarr préconise un diagnostic des urgences

Dakar, 30 sept (APS) - Le ministre de la Santé et de l’Action sociale préconise un "diagnostic profond du service des urgences dans les hôpitaux pour proposer des solutions appropriées".

"La question des urgences est une grande préoccupation à la fois du gouvernement du Sénégal et des autres acteurs’’, a-t-il dit à l’endroit des participants à la concertation nationale sur les urgences, ouverte lundi à Dakar.
 
Selon Abdoulaye Diouf Sarr, ces échanges sont nécessaires "pour bien analyser la problématique et poser un diagnostic profond". 
 
Il conviendra ainsi "d’analyser sans complaisance les limites du service des urgences dans les hôpitaux et de proposer les solutions appropriées pour les surmonter en vue de mettre en place un système efficace de gestion des urgences, répondant aux attentes des usagers". 
 
Il a relevé que la presse la presse se fait l’écho au quotidien "des plaintes et récriminations des populations relatives à la prise en charge des urgences et des situations que les Sénégalais vivent dans les structures sanitaires en général et les hôpitaux en particulier".
 
Selon Diouf Sarr, "les investissements massifs au bénéfice des structures de santé n’ont toujours pas permis de garantir un bon accueil et une prise en charge adéquate du patient en situation d’urgence et dont le pronostic vital est engagé". 
 
Il a évoqué des "pistes de réflexion" portant sur la prise en charge des blessés en cas d’accident ou de situation de catastrophe, le positionnement du Service d’assistance médicale d’urgence dont le rôle devra être mieux connu des populations, la coordination entre les hôpitaux, entre autres.
 
La directrice générale des établissements de Santé, docteur Fatou Sylla, a souligné dans son discours introductif à ces consultations que les différentes situations d’urgence nécessitent "un niveau d’organisation optimale en termes de transport pré-hospitalier, de moyens de transport adéquats et adaptés, de ressources humaines qualifiées, disponibles et motivées (...)’’.
 
Elle a relevé par ailleurs la nécessité d’un plateau technique "aux normes et d’une coordination parfaite avec des procédures standardisées".
 
Au cours de ces concertations, il va s’agir d’identifier les forces du service des urgences en termes d’acquis à consolider, mais également ses faiblesses. 
 
La rencontre prévue pour trois jours regroupe l’ensemble des acteurs intervenant dans la gestion des urgences à divers secteurs et à travers différentes organisations nationales intervenant dans ce domaine.
 
 

ADL/BK