La ferveur du maouloud s’empare de Tivaouane
APS
SENEGAL-RELIGION-GAMOU

La ferveur du maouloud s’empare de Tivaouane

Tivaouane 29 nov (APS) - La fièvre du gamou était montée d’un cran à Tivaouane dans la nuit de mardi à mercredi, à mesure que les fidèles déferlaient dans la cité religieuse pour assister à la fin du ‘’bourde’’.

Dans le cérémonial de la célébration de la naissance du Prophète Mohammed (PSL), le ‘’bourde’’ évoque la période précédant le gamou, durant laquelle sont revisités chaque soir les dix chapitres de l’œuvre que Mouhamed Albou Sayri dédiée au Prophète Mouhammed (PSL), selon la tradition instaurée par El Hadji Malick Sy.
 
Le ‘’bourde’’ (manteau) est le titre du livre de Mouhammed Albou Sayri, érudit égyptien qui, malade et paralysé, a recouvré la santé après avoir dédié un recueil de poèmes au prophète Mohamed (PSL).
 
A 48 heures du gamou, le khalife général des tidjanes, Serigne Babacar Sy Mansour, a procédé à la clôture du ‘’bourde’’, après 10 jours de prières et de dévotion, en présence de membres de la famille Seydi El Hadji Malick Sy, de ‘’mouqaddams’’ et de fidèles de la confrérie tidjane.
 
A cette occasion, il a rappelé aux fidèles le sens de la célébration du gamou, instauré au Sénégal par Seydi El Hadji Malick Sy.
 
Le nouveau khalife a appelé les fidèles musulmans à un retour vers Dieu à travers le respect des préceptes de l’islam, les enjoignant aussi à cultiver la tolérance, le respect mutuel, la solidarité et l’amour du prochain ‘’pour une société juste et de paix’’.
 
Selon le marabout, la calomnie et le mensonge n’ont pas leur place dans la vie d’un musulman, qui ne doit son salut qu’à Dieu et de son prophète Mohammed, conformément selon lui aux enseignements de Seydi El Hadji Malick Sy, un des propagateurs de la tidjania au Sénégal.
 
Un hommage a été rendu au défunt khalif Serigne Abdou Aziz Sy A Al Amine, rappelé à Dieu en septembre dernier et qui toute sa vie s’était engagé à perpétuer l’œuvre de ses prédécesseurs.
 
Le khalif a ensuite formulé à l’endroit de tous les musulmans des prières assorties de recommandations pour plus de droiture, avant de faire part de son souhait de voir le gamou 2017 se dérouler ‘’dans la paix et la tolérance’’.
 
Serigne Maodo Sy Ibn Serigne Abdou Aziz Sy Dabakh est revenu sur la vie et l’œuvre du prophète Mouhammed (PSL), considéré comme le meilleur des créatures de Dieu.
 
Serigne Maodo Sy a ensuite rappelé l’engagement de Seydi El Hadji Malick Sy à perpétuer les enseignements du Prophète et à suivre la voie tracée par lui.
 
BD/BK