Thiès : le préfet souligne ’’l’urgence’’ d’avoir un foirail
APS
SENEGAL-ELEVAGE-INFRASTRUCTURE

Thiès : le préfet souligne ’’l’urgence’’ d’avoir un foirail

Thiès, 7 juil (APS) - Le préfet du département de Thiès Moussa Diagne a souligné, mercredi, l’urgence de trouver un site pour délocaliser le point de vente de moutons situé en face du "Champ des courses", estimant qu’il ne se prête plus à cette activité.
 
’’Le foirail en face du champ des courses ne peut plus rester là’’, a notamment dit le préfet, en présidant à la préfecture une réunion préparatoire à la fête de Tabaski. 
 
Selon lui, l’espace occupé par les vendeurs de moutons, de part et d’autre de la voie qui passe devant l’hippodrome Ndiaw Macodou, ’’pose un problème de sécurité’’. ’’Actuellement, c’est un point accidentogène’’, a-t-il insisté. 
 
Aux confluents de deux axes de grande circulation, cet endroit présente un encombrement indescriptible, à l’approche de la Tabaski, où vendeurs acheteurs de moutons et marchands ambulants se disputent la chaussée, avec comme conséquences la multiplication des accidents.
 
Pour le préfet, la solution à cette situation ’’ne dépend que du maire de Thiès est’’, qui devra réunir les acteurs pour en discuter. 
 
A défaut de trouver une assiette foncière dans la ville de Thiès, les communes environnantes de Fandène ou Keur Moussa peuvent être sollicitées, a-t-il préconisé.
 
’’Thiès doit vraiment avoir un foirail’’, a-t-il insisté, ajoutant que ’’trouver un cadre approprié est devenu une urgence’’.
 
Il appuyait ainsi la position du chef du service départemental de l’élevage, Awa Sarr Bâ, qui plaidait pour une solution structurelle à ce problème, en lieu et place des solutions conjoncturelles, reconduites chaque année, à l’approche de la fête de Tabaski.
 
Pour Mme Bâ, l’idéal est d’avoir un foirail à Thiès, qui va simplifier l’organisation de la vente des moutons, en évitant la ’’divagation’’ à travers la ville, tout en facilitant la prise en charge de la sécurité des éleveurs et de leurs bêtes.
 
La ville de Thiès, qui compte trois points de vente (Champs des courses, marché Sahm et Moussanté), est dépourvu d’un foirail digne de ce nom. 

ADI/ASG/BK