Le Maouloud,
APS
SENEGAL-RELIGION

Le Maouloud, "un moment fort pour recadrer les musulmans’’

Saint-Louis, 2 déc (APS) - Le Maouloud est un "moment fort pour recadrer tous les musulmans’’ sur la base du message du Prophète Mohamed (Psl), en vue de l’accomplissent de leur devoir religieux, a affirmé vendredi Serigne Mouhamadou Abdoulaye Cissé, Khalife de Serigne Madior Cissé. 
 
Il a souligné avoir profité de l’édition 2017 de cette manifestation commémorant la naissance du Prophète de l’islam pour rappeler aux disciples et à tous les musulmans les valeurs qui fondent une société islamique.
 
Le Khalife de Serigne Madior Cissé, qui s’adressait à la presse pour tirer le bilan et les enseignements du Maouloud 2017, a invité la justice, à faire en sorte que les dossiers des justiciables soient traités de manière juste et équitable. 
 
Il a aussi exhorté les juges à dire le droit sans aucune pression, tout en accélérant le traitement des dossiers des personnes en détention, afin d’éviter la lenteur des affaires à juger.
 
Il a aussi souhaité la révision du Code de famille, qui, selon lui, ‘’doit être basé sur les différentes coutumes et valeurs islamique du Sénégal, dont 95 pour cent de sa population sont des musulmans.
 
Serigne Abdoulaye Cissé a aussi plaidé pour une société égalitaire, ‘’car aucune personne n’est au dessus de l’autre et nul ne doit également être au dessus de la loi’’. Selon lui, ‘’la générosité, l’humanisme, la droiture, sont des vertus d’un musulman modèle, qui doit bannir le mensonge, la vanité et la méchanceté envers son prochain’’, ajoute-t-il.
 
Le guide religieux a adressé ses remerciements au chef de l’Etat, dont il a prié pour la réussite de la mission à la tête du pays. Il lui a ensuite lancé un appel pour que la ville de Saint-Louis, fortement menacée par l’avancée des eaux fluviales et maritimes, soit sauvée d’une éventuelle disparition.
 
Selon lui, le danger est réel si des mesures rapides ne sont pas prises pour cette ville tricentenaire. ‘’La localité de Doune Baba Dièye, située dans la commune de Gandiolé, a été complément rasée de la carte du Sénégal à cause de l’avancée de la mer’’, se désole le marabout.
 
Serigne Madior Cissé, fervent disciple de Serigne Babacar Sy, a fortement contribué à vivifier la Tarikha (confrérie) tidiane dans la vielle ville et partout dans la région.
 
Le Gamou, qui est célébré à Saint-Louis depuis 1955, a été institué sur ordre et avec la bénédiction de Serigne Babacar Sy Ibn Seydi El Hadji Malick Sy.

BD/ASG