Saint-Louis : La bonne cohabitation entre chrétiens et musulmans magnifiée par le maire
APS
SENEGAL-RELIGION

Saint-Louis : La bonne cohabitation entre chrétiens et musulmans magnifiée par le maire

Saint-Louis, 11 mars (APS) - Le maire de Saint-Louis, Mansour Faye a estimé, samedi, que la présence très ancienne "d’éminents hommes de l’Eglise" dans la vieille ville a favorisé "une bonne cohabitation" entre chrétiens et musulmans.
 
 
"La vieille ville a été fortement marquée par la présence d’éminents hommes de l’église. Ce qui a favorisé une bonne cohabitation entre chrétiens et musulmans symbolisée par la cloche qui se trouve dans la grande mosquée de Saint-Louis, depuis l’époque coloniale" a souligné Mansour Faye.
 
L’édile de Saint-Louis s’exprimait lors de la cérémonie jubilatoire des 200 ans de présence de la congrégation des Sœurs de Saint Joseph de Cluny au service du Sénégal, tenue à la place Faidherbe.  
 
La cérémonie a noté la présence de l’adjoint au gouverneur, chargé des affaires administratives, Amadou Diop, de personnalités administratives, coutumières, avec une forte mobilisation de fidèles chrétiens. 
 
Le maire a rappelé pour le saluer le rôle joué par la "Bienheureuse" Anne Marie Javoueh, fondatrice de la congrégation des Sœurs de Saint Joseph de Cluny dans la défense de la cause humaine, plus particulièrement des pauvres, grâce à ses œuvres bienfaitrices destinées à leur rendre la dignité humaine.
 
Selon M. Faye, par ailleurs ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, "chrétiens comme musulmans ont reçu le soutien de la congrégation des Sœurs de Saint Joseph de Cluny, tant sur le plan de la santé que de l’éducation". 
 
Par ailleurs, Mansour Faye a laissé entendre que l’enveloppe d’un milliard FCFA consentie par l’Etat et l’Agence française de développement (AFD) pour la réhabilitation de la Cathédrale de Saint-Louis entre dans le cadre de la volonté présidentielle d’accompagner la modernisation des foyers religieux.

Pour sa part, l’Evêque de Saint-Louis, Monseigneur Ernest Sambou a estimé que "la capitale du nord est honorée par la célébration du jubilé des 200 ans de la congrégation des Sœurs de Saint Joseph de Cluny, une cérémonie de bénédiction pour le Sénégal".
 
Selon Monseigneur Sambou, "Anne Marie Javoueh a vécu toute sa vie pour accomplir la volonté de Dieu sur terre et elle ne cherchait que Dieu dans ses actions en direction des plus pauvres, avec un zèle apostolique".
 
"Son credo était de combattre la pauvreté pour ne plus voir la misère sur terre, en achetant également des esclaves pour ensuite leur rendre la liberté, en soulageant les malades, etc.", a-t-il fait noter.
 
"Aujourd’hui, 200 ans après, la congrégation des Sœurs de Joseph de Cluny qui rayonne partout au Sénégal, continue de perpétuer les œuvres de la Bienheureuse, à travers la charité, l’enseignement et la santé" a souligné l’homme d’Eglise. 
 
Concert, parade de fanal et moult autres spectacles ont été au menu de l’agenda de la cérémonie jubilatoire qui s’achève ce dimanche.



BD/PON