A Saint-Louis, les fidèles invités à bannir les mauvais comportements
APS
SENEGAL-CULTES-TABASKI-SERMON

A Saint-Louis, les fidèles invités à bannir les mauvais comportements

Saint-Louis, 22 août (APS) - L’imam de la principale mosquée de Saint-Louis (nord), Cheikh Ahmed Tidiane Diallo, a invité les fidèles à ‘’revoir leurs comportements’’, laissant entendre que les manquements aux obligations religieuses engendrent des évènements non souhaitables, dont le déficit pluviométrique et le retard de l’hivernage.
 
‘’Le manque de solidarité, la méchanceté, l’injustice, l’iniquité et le mensonge sont des maux qui gangrènent la société sénégalaise. Les riches n’aident plus les pauvres’’, a dénoncé le guide religieux dans un sermon donné après la prière de l’Aïd El-Kébir ou Tabaski.
 
Le Sénégal a intérêt à ‘’inculquer aux jeunes les valeurs islamiques, dont la solidarité, le partage et la droiture’’, a poursuivi Cheikh Ahmed Tidiane Diallo, estimant que cette démarche doit partir de la famille.
 
Il a appelé les fidèles à ‘’bien respecter les recommandations du prophète Mohamed (PSL)’’, comme l’ont fait les ‘’valeureux guides religieux’’ et ‘’fondateurs des confréries’’ musulmanes sénégalaises.
 
L’imam, qui s’exprimait en wolof, a dénoncé ‘’la vanité’’ à cause de laquelle certains fidèles achètent des moutons à des prix colossaux, laissant se débrouiller ceux qui ne sont pas en mesure de faire le strict minimum pour eux-mêmes. 
 
‘’Cette attitude doit interpeller les consciences’’, a-t-il dit dans son sermon donné aux fidèles en présence de certaines autorités administratives, dont Amadou Diop, l’adjoint du gouverneur, chargé des affaires administratives de la région de Saint-Louis.

‘’Le culte du travail doit être inculqué à la [jeunesse] sénégalaise, pour un développement social et économique du pays. Il faut bannir l’oisiveté’’, a insisté le guide religieux.
 
Il a invité la communauté musulmane sénégalaise à l’acceptation des ‘’ordres divins’’, comme l’a fait le prophète Ibrahim en acceptant de sacrifier son fils, Ismaël, pour éprouver sa foi.
 
Les islamologues enseignent qu’au moment où Ibrahim s’apprêtait à immoler l’enfant à l’aide d’un couteau, l’ange Jibril intervint et remplaça l’enfant par un bélier, ce qui fait du mouton l’animal par excellence de la célébration de la Tabaski, la plus importante des fêtes musulmanes.
 
Cheikh Ahmed Tidiane Diallo a pensé aux élections présidentielle et locales prévues l’an prochain, en affirmant que les candidats doivent savoir que l’exercice du pouvoir n’est pas ‘’une sinécure’’, ni un règne ‘’éternel’’.
 
‘’Tous les prétendants peuvent présenter leur programme. Il appartiendra au peuple de choisir. Il faut aussi penser, en faisant ce choix, que Dieu va octroyer le pouvoir à qui Il veut’’, a-t-il ajouté.

BD/ESF