Phase finale d’un concours international de récital de Coran, jeudi à Médina Baye
APS
SENEGAL-RELIGION

Phase finale d’un concours international de récital de Coran, jeudi à Médina Baye

Kaolack, 21 juin (APS) – La Maison des hôtes de Médina Baye, dans la commune de Kaolack (centre), abrite jeudi à partir de 21 heures, la phase finale et la cérémonie de remise des prix de la cinquième édition d’un concours international de récital de Coran dédié à feu Cheikh Ibrahima Niass, fondateur de cette cité religieuse, annonce un communiqué reçu à l’APS.
 
Ce concours doté du +Prix international Cheikh Ibrahima Niass pour le récital du saint Coran+ a été lancé depuis le mois de ramadan de l’année 2013 par le Khalife général de la Faydatou Tidjania, Cheikh Ahmed Tidiane Ibrahima Niass, indique la même source. 
 
Des centaines de candidats du Sénégal et de l’étranger participent à cette compétition. Pour cette édition les candidats viennent notamment de la Côte d’Ivoire, du Cameroun, des Etats Unis, de la France, de la Gambie, du Ghana, du Mali, de la Mauritanie, du Niger, du Nigeria et du Sénégal, selon le texte.
 
Différents officiels et personnalités africaines sont attendus à la cérémonie de clôture et de remise de ce prix. La manifestation sera présidée par le khalife général de la Faydatou Tidjania Cheikh Ahmed Tidiane Ibrahim Niass et de l’Imam de la grande mosquée Cheikh Ahmed Tidiane Ali Cissé, mentionne le document.
 
Les lauréats du Prix Cheikh Ibrahim Niass pour le récital du Coran gagnent des billets pour le pèlerinage à la Mecque et bien d’autres récompenses accordées par le khalife lui-même et des bonnes volontés.
 
Les lauréats ont surtout la possibilité de participer à d’autres concours internationaux de récital du Saint Coran à travers le monde, rappelle le communiqué.
 
La cité religieuse de Médina Baye Niass dispose d’une école coranique réputée dans le monde avec des ambassadeurs comme Sayda Maryam Niass, une des marraines de cette cérémonie, qui a mémorisé le Saint Coran en 1947 à Kaolack.
 
L’école qu’elle dirige est citée en modèle dans le monde. Plusieurs de ses sœurs tiennent des écoles coraniques dans des pays africains comme le Niger, la Mauritanie et le Nigéria.

AKS/ASB