Macky Sall sur Al Amine : ’’L’islam perd un pilier’’
APS
SENEGAL-RELIGION-CONDOLEANCES

Macky Sall sur Al Amine : ’’L’islam perd un pilier’’

Tivaouane, 22 sept (APS) - Le président de la République Macky Sall a présenté vendredi à Tivaouane, les condoléances de la nation sénégalaise à la famille Sy suite au rappel à Dieu, le même jour, du khalife général des tidianes Serigne Abdoul Aziz Sy "Al Amine" qui fut selon lui un pilier pour l’islam.
 
"C’est à ma descente d’avion que j’ai reçu les messages" de sa disparition de la part de ses proches mais également des membres du gouvernement, a-t-il dit au cours de la cérémonie officielle de présentation de condoléances à Tivaouane où il était arrivé peu après 17 heures.
 
Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine, le 6ème Khalife général des tidianes, est décédé vendredi à Tivaouane à l’âge de 90 ans. Il a été inhumé à l’esplanade des Mosquées, devant la résidence El Hadj Malick Sy.
 
Avec la disparition de Serigne Abdoul Aziz Sy ’’Al Amine’’, "le Sénégal a perdu quelqu’un de grand, un saint-homme", et au-delà, c’est l’islam qui vient de perdre "un pilier", a indiqué Macky Sall.
 
A en croire le chef de l’Etat, Abdou Aziz Sy Al Amine "a passé plus de 50 ans à travailler au raffermissement des liens entre la famille (Sy de Tivaouane) et les autres foyers religieux du pays".
 
Le président Sall a salué la mémoire de "l’homme de confiance" de la famille Sy de Tivaouane qui, "en parfaite intelligence", a travaillé avec les différents khalifes de Serigne Babacar Sy à Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Al Makhtoum, en passant par Abdou Aziz Sy Dabakh et Serigne Mansour Sy "Borom Daaraji".
 
Il a qualifié Serigne Abdoul Aziz Sy ’’Al Amine’’ de "bâtisseur, puisque c’est sous son magistère que les grands chantiers de Tivaouane sont sortis de terre". Macky Sall a cité l’auditorium ayant abrité la cérémonie officielle de présentation de condoléances.
 
Serigne Abdoul Aziz Sy ’’Al Amine’’ avait "plusieurs dimensions et parmi celles-ci, la dimension de bâtisseur", a relevé le président de la République, ajoutant espérer que "son œuvre va continuer".
 

FD/BK