Le train siffle à Touba, au grand bonheur des pèlerins mourides
APS
SENEGAL-TRANSPORT-RELIGION

Le train siffle à Touba, au grand bonheur des pèlerins mourides


Touba, 8 nov (APS) - Les fidèles pèlerins mourides ont été encore nombreux à rallier la ville sainte de Touba par le train pour la célébration de la 123e édition du grand Magal du départ en exil au Gabon du fondateur du mouridisme, Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké.

C’est vers midi 12h ce mercredi que le train en provenance du département de Guinguineo (Kaolack), via Tocky gare et Diourbel est arrivé à Mbacké, bondé de passagers.

"Nous avons pris départ de Guinguinéo aux environs de 10h, un trajet qui ne fait qu’une seule fois par an pour aider les fidèles à rejoindre la cité religieuse de Touba", précise le conducteur Abdou Samba.

Interrogés sur place dès leur décente du train, certains passagers de cette locomotive ont donné des avis divergents sur leurs conditions de voyage.

Accompagnée de sa famille, Marie Ndao s’est offusquée des conditions du voyage, indiquant avoir déboursé 1000 frs CFA pour le billet de transport de chacun de ses enfants.

"Le prix est cher et il y’ a un manque de confort et un défaut d’entretien des wagons voyageurs. Nous ne connaissons que le chemin de fer pour nous rendre à Touba et on doit aider les populations à prendre le train", a expliqué Mme Ndao.

Prenant son contrepied, le jeune Assane Tall qui emprunte le train depuis 3 ans, à partir du village de Tocky, a estimé que "le billet n’est pas cher et le train est pratique".

"Avec mes amis, nous avons quitté notre village à 11 heures, après une escale à Diourbel, pour rallier Touba sans problème", a-t-il dit.

Le Magal de Touba est un événement où convergent des millions de sénégalais venant d’horizons divers pour célébrer, le départ en exil au Gabon de Cheikh Ahmadou Bamba.

A cet effet, tous les moyens sont bons pour répondre à l’appel du fondateur du mouridisme qui y invite les musulmans à participer aux actions de grâce pour la gloire de Dieu.

ID/PON