Le Service national d’hygiène mise sur la sensibilisation pour réussir sa mission (capitaine)
APS
SENEGAL-RELIGION-PELERINAGE-HYGIENE

Le Service national d’hygiène mise sur la sensibilisation pour réussir sa mission (capitaine)

Popenguine (Mbour), 20 mai (APS) – Le Service national d’hygiène mise sur la sensibilisation pour réussir sa mission qui est de veiller à l’hygiène et à la salubrité des sites et des produits de consommation, a indiqué le capitaine Lansana Mané, responsable des équipes techniques de la mission de couverture médicale à la 130ième édition du pèlerinage marial de Popenguine (Mbour, ouest).

 
"Nous avons certes une mission de veille, de contrôle et de surveillance, mais nous insistons surtout sur la sensibilisation pour inviter les populations à adopter les bons comportements", a expliqué le capitaine Mané, dimanche, dans un entretien avec l’APS.
 
Pour cette édition, le Service national d’hygiène qui est à Popenguine depuis le 14 mai dernier, a mobilisé une cinquantaine d’agents tous grades confondus, pour faire face aux problèmes liés à l’hygiène et à la salubrité des différents et des denrées alimentaires a-t-il dit.
 
"Traditionnellement, nous menons des activités de surveillance au niveau des sites d’hébergement, au niveau des grandes cuisines. Et ça, nous y sommes depuis le 14 mai dernier avec nos équipes qui sillonnent la localité à l’effet de sécuriser les populations", a indiqué le capitaine Lansana Mané.
 
Selon qui, il y a des éléments qui sont chargés de surveiller la capacité des vingt camions vidange à effectuer le travail de drainage, d’écoulement des sites, à partir de la collecte jusqu’au déversement.
 
Les équipes du Service d’hygiène sont également chargées, dans le moindre détail, du contrôle des camions hydrauliques, de voir l’état de l’étanchéité et la salubrité même de ces camions, rappelle Lansana Mané.
 
Qui ajoute que cela est d’autant nécessaire que "certains de ces camions appartiennent à des privés qui les utilisent sur d’autres chantiers et ils viennent parfois à Popenguine pollués et insalubres".
 
Des activités de désinsectisation et de désinfection ont été menées, notamment au niveau des sites d’hébergement, dans les maisons, a signalé le capitaine Mané, ajoutant que les récipients pour la conservation de l’eau doivent répondre aux normes.
 
Par rapport au contrôle des denrées alimentaires, Lansana Mané a estimé que "les commerçants semblent comprendre qu’il ne sert à rien de vouloir écouler des produits prohibés avec tous les risques de sanction que cela comporte".
 
"Nous avons constaté que la sensibilisation a porté ses fruits, puisque la quantité de produits impropres à la consommation saisie est largement en baisse par rapport à la même période de l’année dernière" a indiqué le capitaine Lansana Mané.

Soulignant que ses services vont continuer de faire le contrôle des lieux de stockage et de vente des denrées alimentaires, ainsi que l’état sanitaire même des vendeurs pour "éviter des infections contagieuses".
 
Des messages sur les bons comportements à adopter sont véhiculés et des kits pour le lavage des mains mis en place dans chaque coin de rue de la cité religieuse.
 
ADE/PON