Touba : le problème d’eau imputé au réseau et à la forte pression
APS
SENEGAL-MAGAL-HYDRAULIQUE

Touba : le problème d’eau imputé au réseau et à la forte pression


Touba, 7 nov (APS) - Le sous-préfet de Ndame, Mamadou Mbacké Fall, a expliqué mardi le déficit d’approvisionnement en eau de Touba par un problème de réseau, l’absence de la Sénégalaise des eaux (SDE) et la forte pression exercée par les populations, lors des périodes de grande affluence, comme le magal.
 
‘’A Touba, la SDE n’est pas présente et nous avons 26 forages qui tournent (presque 60% de cette production d’eau retournent à la terre) avec l’hydraulique régulièrement. Mais, nous avons un problème de réseau, parce que ce n’est pas géré comme dans les autres grandes villes’’, a-t-il déclaré.
 
Il s’entretenait avec des journalistes au sujet de la question de l’approvisionnement de Touba en liquide précieux, suite à l’interpellation de plusieurs personnes venues à la sous-préfecture pour se plaindre du problème d’eau à la veille du grand magal, qui commémore le départ en exil du fondateur du mouridisme, Cheikh Ahmadou Bamba.

Mamadou Mbacké Fall a évoqué ‘’des tuyaux […] qui ne sont pas prédéfinis au départ et des plombiers qui ne sont pas très bien formés’’, jugeant que cette situation ‘’pose vraiment un problème’’. Il a ajouté qu’’’il n’y a même pas de bande d’intersection valable pour mieux segmenter le réseau’’.
 
‘’A Touba, on a un problème parce que les gens ne paient pas l’eau et chaque année, il y a l’hydraulique, à travers l’OFOR [Office forages ruraux] qui se déploie pour que la gestion de l’eau soit améliorée’’, a-t-il relevé, faisant également allusion aux 2, 5 millions d’habitants de la cité religieuse, auxquels viennent s’ajouter plus de 5 millions de pèlerins du magal.

Le sous-préfet de Ndame assure que, depuis deux jours, l’OFOR est en train de faire des efforts sur le réseau. Il a en plus déployé des camions dans les quartiers en difficulté. 
 
Il a rappelé que ‘’l’agglomération de Touba compte 24 villages’’, précisant que ‘’ce sont les quartiers de Dianatou Mawa, Same et Madiyana qui ont un problème d’eau’’. Selon lui, ‘’ le centre-ville est bien approvisionné’’.

‘’Depuis hier [lundi], nous avons déployé 35 camions. Ce
matin [mardi] aussi, nous sommes en train de déployer des camions sur l’ensemble de la ville. Mais, comme le Sénégalais est pressé, chacun veut avoir son camion. Nous sommes en train d’améliorer la situation’’, fait remarquer Mamadou Mbacké Fall.

‘’Nous avons prévu de dérouler 24h/24jusqu’à la nuit, et le lendemain on continuera le même processus en donnant 30m3 pour trois concessions. Maintenant, quand on a 100 camions et qu’il y a 200 personnes qui se présentent pour que chacun soit alimenté, il y a un problème de déroulement de l’opération, a-t-il estimé.

Il a rappelé qu’à Touba, ‘’les gens ne payent pas l’eau’’. ‘’C’est Maw Rahmati qui se débrouille et l’Etat qui paie toutes les factures d’eau qui sont enregistrées au niveau des forages. C’est presque une centaine de million par an’’, a-t-il précisé.
 
Il a invité les populations au calme et assuré que l’Etat est ‘’en train de déployer assez d’efforts pour les satisfaire’’.


FD/ASG