Deuxième édition de la randonnée pédestre de l’association
APS
SENEGAL-RELIGION-INFRASTRUCTURES

Deuxième édition de la randonnée pédestre de l’association "Solidarité mbouroise", le 30 avril

Mbour, 15 avr (APS) – L’association "Solidarité mbouroise" va organiser le 30 avril prochain, la deuxième édition de la randonnée pédestre intitulée "Bâtissons notre grande mosquée : un Mbourois, un sac de ciment", avec pour objectif de "faire mieux" que lors de la précédente édition, a annoncé samedi son président, Fodé Danfa.
 
"Nous avons pour objectif de collecter, au moins 50 millions de francs CFA. Ce qui est réalisable si l’on en juge toutes les ressources dont Mbour détient", a-t-il dit lors d’un point de presse portant sur le bilan de la 1 ère édition qui s’est tenue le 3 avril 2016.
 
Les organisateurs de la randonnée pédestre veulent apporter leur appui aux travaux de construction de la grande mosquée de Mbour qui ont connu des difficultés dans leur exécution en raison de l’immensité de l’infrastructure.
 
Le président de l’association "Solidarité mbouroise" a salué l’implication de la presse dans la réussite de cet événement qui selon lui, leur a valu ‘’une grande satisfaction’’.
 
Fodé Danfa qui est également le trésorier du comité de suivi des travaux de construction de la grande mosquée de Mbour, a indiqué que près de 25 millions de francs CFA en nature et en espèces sont remis à l’imam pour réaliser les arcades et compléter les poteaux.
 
"Certains pensaient même qu’avec la collecte (de fonds et de ciment) il était possible de faire, au moins, la première dalle, mais c’était sans compter avec l’immensité du chantier. Parce qu’un mois après cette opération, les techniciens en charge des travaux ont fait une estimation pour dire qu’il leur manquait 30 millions de francs CFA pour réaliser la dalle", a fait savoir Danfa.
 
Pourtant, si l’on en croit les responsables de l’association "Solidarité mbouroise", cette opération a permis de rassembler un peu plus de 200 tonnes de ciment,
 
La Grande mosquée de Mbour s’était effondrée en 2008 en raison de sa vétusté et des intempéries. Depuis, le budget des travaux de construction estimés à près d’un milliard de francs, n’est pas encore bouclé, malgré la contribution de plusieurs bonnes volontés dont le président Macky Sall.
 
"Il est inconcevable que depuis près de dix ans après l’ [effondrement] de cette grande mosquée, qu’on ne puisse pas y ériger un autre bâtiment, malgré les nombreuses potentialités de notre ville dans tous les domaines. Tout le monde doit y mettre du sien pour que cette grande mosquée revoit le jour", a insisté Fodé Danfa.

ADE/ASB