La Covid-19, une épreuve divine pour jauger la foi, selon un vicaire
APS
SENEGAL-SANTE-RELIGIONS

La Covid-19, une épreuve divine pour jauger la foi, selon un vicaire

Dakar, 30 déc (APS) – La pandémie de Covid-19 qui frappe le monde peut être considérée comme une épreuve divine pour mieux jauger la foi des croyants, estime le vicaire de l’Eglise Saint Thérèse de Grand-Dakar, l’abbé William Sagna.

Evoquant plusieurs exemples des saints dans la Bible, qui n’ont jamais baissé les bras face aux épreuves, le religieux interrogé par l’APS a soutenu que ces genres de situations que traverse l’humanité sont parfois ’’un test de Dieu pour mesurer la foi du croyant’’.
 
Selon lui, dans certaines épreuves comme celle de la Covid-19, il est important de savoir que ’’seul Dieu demeure le maître de la vie’’.
 
’’Jésus a dit que ceux qui iront jusqu’au bout des épreuves auront une récompense. La foi ce n’est pas de l’eau à boire, lorsque l’on croit, l’on doit être prêt à subir beaucoup de choses’’, a-t-il souligné.
 
Pour le vicaire, celui qui veut suivre le Christ, est appelé à ’’porter sa croix malgré sa lourdeur’’. 
 
’’La croix, ici, a-t-il poursuivi, peut être symbolisée comme une maladie notamment la Covid, mais tout chrétien ou croyant doit l’accepter’’.
 
Selon lui, ’’une maladie comme le coronavirus qui arrive comme cela dans notre monde, où l’on a l’habitude de vivre ensemble et lorsqu’on nous impose la distanciation sociale, c’est une épreuve que nous devons accepter’’.
 
Face à cette situation, le chrétien doit garder sa foi, tout en étant vigilant, car le coronavirus n’est qu’une épreuve et reste une maladie comme tant d’autres.
 
L’idéal, selon lui, serait de se faire soigner une fois contaminé et de respecter les mesures sanitaires pour protéger les autres.
 
’’Tout ce qui nous avait été demandé de faire, nous l’avons fait, car personne ne savait comment s’y prendre, même les puissances du monde’’, a-t-il avancé.
 
Il rappelle que Jésus dit aux chrétiens ’’de ne pas avoir peur lorsque ces genres des situations arrivent’’. ’’Il recommande d’avoir confiance et c’est ce que les chrétiens ont fait tout en demeurant dans la prière chez eux à la maison’’, a dit le Vicaire.
 
’’Même si le fidèle ne venait pas à la messe, ces épreuves étaient une occasion pour lui de rester en attitude de prière et d’apprendre à prier en famille’’, a ajouté M. Sagna, précisant que cela reste l’une des réussites de ces grandes épreuves.
 
Le prêtre a souligné que le fait de prier en famille a eu un impact positif sur les fidèles, car ils ont eu à expérimenter une chose jamais vécue auparavant. ’’Cela leur a permis aussi de garder leur foi’’, a-t-il insisté.
 
Pour le prêtre, en tant que croyant, la leçon à tirer dans ces épreuves est de croire en Dieu en toute circonstance. 
 
’’Un malheur peut nous arriver du jour au lendemain, mais nous devons seulement rendre grâce à Dieu au lieu de nous plaindre’’, a-t-il expliqué.
 
Le vicaire a soutenu que ’’Dieu connait tout et comprend tout’’ et les épreuves sont, selon lui, une occasion pour les fidèles d’avoir ’’une confiance totale en Lui’’, tout en respectant les directives des spécialistes.
 
Selon lui, ’’la croyance ne doit pas exclure le contrôle ni le respect des règles édictées pour vaincre le virus’’.
 
’’Dans la Bible, on a plusieurs histoires qui parlent des calamités, de déluge, ce sont des choses qui ont déjà existé, mais nous devons savoir qu’au-dessus de tout, c’est Dieu qui a le dernier mot’’, a-t-il laissé entendre.
 
’’Israël s’était fait, en l’absence de Moïse, un veau d’or, voilà pourquoi ils étaient mordus par le serpent, mais leur remède était aussi de regarder un autre serpent pour trouver la guérison, cela veut dire que Dieu est le maître de la vie et nous devons toujours croire en Lui’’, a-t-il ajouté.

AMN/OID/MD