L’OCI a planché lundi sur son
APS
SENEGAL-ISLAM-MEDIAS

L’OCI a planché lundi sur son "Prix international pour les médias"

Dakar, 31 oct (APS) - Le Comité permanent de l’Organisation de la coopération islamique pour l’information et les affaires culturelles (COMIAC) s’est réuni lundi à Djeddah (Arabie Saoudite), pour instituer le "Prix international de l’OCI pour les médias", a-t-on appris mardi de son directeur, l’ambassadeur Cheikhou Oumar Seck.

 
Cette deuxième réunion du comité ad hoc du "Prix international de l’OCI pour les médias" a eu lieu au siège de l’Union des agences de presse des Etats membres de l’Organisation de la coopération islamique (UNA), en présence de la directrice du département de l’information de l’OCI, Maha Mustapha Akeel, et du directeur général de l’UNA, Issa Khaireh Robleh.
 
Ce prix que prépare l’OCI est une proposition du président sénégalais Macky Sall, président du COMIAC.
 
Il servira à "récompenser les médias ou hommes de presse qui se sont distingués dans la promotion du dialogue, de la tolérance et de l’harmonie interculturelle dans le monde".
 
Lors de la première réunion tenue à Dakar, le 10 avril dernier, les experts du comité ad hoc avaient décidé de lancer le prix en 2018, sur le thème : "La promotion des valeurs de l’islam, de la tolérance et du dialogue interculturel".
 
Ils avaient aussi évoqué "la création d’un fonds pour accompagner le prix, qui sera consacré au documentaire télévisuel et à la presse écrite (agences de presse et presse en ligne), dans l’une des trois langues de l’OCI (arabe, français et anglais)". 
 
A la réunion de Djeddah, Mme Akeel a invité "les Etats membres de l’OCI et les organisations affiliées à (…) soutenir ce prix international".
 
Issa Khaireh Robleh a rappelé l’importance de ce prix qui, selon lui, va aider à "soutenir les voix appelant à la coexistence pacifique entre les peuples du monde".
 
Cette distinction permettra de "réfuter les discours de discrimination et de haine dans les médias", selon le directeur de l’Union des agences de presse des Etats membres de l’Organisation de la coopération islamique.
 
M. Robleh espère que le concours devant conduire à la remise de cette distinction sera "une source d’encouragement et d’incitation pour des voix rationnelles, qui aspirent la tolérance, la coexistence humaine, la protection des différentes religions", rapporte le directeur du COMIAC. 
 
Issa Khaireh Robleh a invité les Agences de presse membres de l’UNA à participer à l’institution de ce prix.
 
Les experts en information et affaires culturelles de l’OCI ont discuté des aspects liés au prix, qu’ils souhaitent lancer lors de la prochaine conférence des ministres chargés de l’Information dans les pays membres de l’organisation, en Turquie, en décembre 2018.
 
La troisième réunion du comité ad hoc chargé du "Prix international de l’OCI pour les médias" se tiendra en avril prochain à Dakar, en marge de la 11ème réunion du COMIAC, selon Cheikhou Oumar Seck.

SK/ESF