Gamou de Ngueth : le gouverneur de Louga donne les gages d’une bonne tenue de l’événement
APS
SENEGAL-RELIGION

Gamou de Ngueth : le gouverneur de Louga donne les gages d’une bonne tenue de l’événement

Louga, 20 fév (APS) - Le gouverneur de la région de Louga, El Hadji Bouya Amar, a assuré aux membres du comité d’organisation de la 118 ème édition du gamou de Ngueth (Dahra), de l’engagement des services de l’Etat pour un bon déroulement de cet évènement prévu le 21 mars. 
 
‘’Il y a des engagements pris au niveau régional et nous nous engageons à les régler, et très vite. Pour les questions qui relèvent du niveau national, nous allons effectuer les diligences nécessaires’’, a-t-il dit lors d’un comité régional de développement consacré jeudi aux préparatifs de l’édition 2020 de cet évènement religieux.
 

Il a assuré aux participants que ‘’ l’espoir est permis pour que l’Etat puisse satisfaire l’ensemble des doléances’’ exprimées en perspective de cette manifestation religieuse commémorant la naissance du Prophète de l’islam.

 
‘’Nous sommes à la 118ème édition, c’est un grand événement. Il est du rôle de l’Etat de prendre les mesures nécessaires pour sa bonne tenue’’, a-t-il poursuivi. Il a promis l’engagement de l’ensemble des services de l’Etat pour la satisfaction des besoins exprimés.
 
Le comité d’organisation a formulé des doléances dans les domaines de la sécurité, de la prise en charge médicale et sanitaire des pèlerins, de l’assainissement, de l’hydraulique, des vivres, de l’éclairage et de l’hygiène. Il a aussi demandé la réfection de la piste Louga-Dahra et l’installation d’un poste de santé.
 
Le gouverneur de Louga a promis au comité d’organisation, que la gendarmerie prendra en charge les questions sécuritaires. 
 
‘’S’agissant des questions liées à l’état de la route, nous transmettrons vos doléances à l’Ageroute [Agence des travaux et de gestion des routes]. Pour le reste des doléances, nous ferons notre possible pour les prendre en charge’’, a-t-il expliqué.
 
Le Gamou de Ngueth a été initié en 1902 par Mame Gor Sané Niang sur recommandation de El Hadji Malick Sy, initiateur du gamou et un des propagateurs de la confrérie tidjane au Sénégal. 
 
Selon Habib Niang, un membre de la famille, Mame Gor Sané Niang entretenait de belles relations avec les familles religieuses du pays. Son fils aîné, décédé, portait le nom de Cheikh Ahmadou Bamba, fondateur de la confrérie mouride.

SK/ASG/AKS