’’Encourager la pratique pacifique des religions pour contrer le fanatisme
APS
SENEGAL-EMIRATS-SOCIETE

’’Encourager la pratique pacifique des religions pour contrer le fanatisme" (diplomate)

Dakar, 6 nov (APS) - Les initiatives consistant à encourager les autres à "pratiquer d’une manière pacifique leur religion" permet de dépasser "les divergences" pour mieux contrecarrer le fanatisme et l’intolérance, estime le chargé d’affaires de l’ambassade des Emirats arabes unis au Sénégal, Mohamed Ali Bin Aylan Alshamsi.
 
"Nous croyons qu’en encourageant les autres à pratiquer leur religion d’une manière pacifique, nous pouvons, la main dans la main, surmonter les divergences et renforcer nos défenses collectives contre le fanatisme et l’intolérance", a-t-il indiqué.
 
M. Aylan Alshamsi s’exprimait mardi à Dakar lors d’une rencontre d’échanges et de partage axée sur la tolérance, dans le cadre des actions diplomatiques, sociales, éducatives et culturelles initiées par l’ambassade des Emirats arabes unis à Dakar, qui ont décrété 2019 "année de la tolérance".
 
Des guides religieux (musulmans et chrétiens), des leaders d’opinion, des représentants de missions diplomatiques accréditées au Sénégal, des responsables d’ONG ainsi que des journalistes ont pris part à cette manifestation organisée dans les locaux de la représentation émiratie.
 
"Au Emirats arabes unis, il y a 200 nationalités étrangères qui vivent en parfaite harmonie. Nous croyons fortement au principe de la tolérance qui recouvre d’ailleurs chaque aspect de la vie publique et de notre politique nationale. Nous sommes fiers d’être l’un des pays les plus diversifiés et les plus inclusifs du monde", a lancé le chargé d’affaires.
 
"Bien que nos croyances puissent être différentes, les valeurs humaines nous unissent. C’est notre engagement commun pour la paix qui nous permet d’aspirer à un futur plus pacifique et plus radieux pour nous tous", a-t-il indiqué.
 
Selon lui, les Emirats arabes unis se fondent "sur les principes de l’islam, les valeurs de la société émiratie et de la vision de son Altesse Sheikh Zayed Bin Sultan Al Nahyan (président fondateur de l’Etat des Emirats arabes unis) pour construire un héritage de tolérance et de pluralisme qui respecte les croyances".
 
"La guerre n’apporte rien de bon. L’humanité doit dépasser la guerre. Et je pense qu’il faut que les peuples apprennent à comprendre l’autre, tolérer l’autre. Il faut accepter l’autre", a soutenu Bamba Ndiaye, ancien ministre sous le régime du président Abdoulaye Wade (2000-2012).
 
Le directeur général de l’Institut islamique de Dakar, le professeur Thierno Kâ, a pour sa part invité les différents acteurs et peuples à cultiver la paix entre eux.
 
"Nous devons cultiver la paix entre nous. Le prophète Mouhammad (PSL) nous a demandé de cultiver la paix", a-t-il insisté, avant d’appeler à la vulgarisation de la culture de la paix à travers le monde.
 
Le Professeur Thierno Kâ a cité l’exemple du Sénégal en termes de dialogue et d’entente entre les religions.
 
"Au Sénégal, nous avons des familles où l’on trouve ensemble des musulmans, des chrétiens et des animistes. Et pourtant, ils vivent dans la paix et l’entente", a-t-il magnifié.

SG/ASG/BK