Tivaouane invite les fidèles à célébrer le Gamou ‘’dans l’intimité’’
APS
SENEGAL-RELIGION-DECLARATION

Tivaouane invite les fidèles à célébrer le Gamou ‘’dans l’intimité’’

Tivaouane, 13 oct (APS) - Le khalife général des tidianes a annoncé mardi l’annulation de l’édition 2020 du Gamou, en raison de la Covid-19, invitant ainsi les fidèles à le célébrer "dans l’intimité".

Le Mawlid ou Gamou, prévu fin octobre, est un évènement religieux commémorant l’anniversaire de la naissance du prophète Mouhammed (PSL).
 
Au Sénégal, la ville de Tivouane (ouest), sous l’égide de la famille Sy, est un des principaux foyers de convergence des fidèles à cette occasion.
 
"Devant la persistance de la pandémie liée à la Covid-19 dans notre pays et dans le monde entier, (…) le Khalife général des Tidianes, Serigne Babacar Sy Mansour a jugé utile et salutaire d’inviter les fidèles à célébrer le mawlid de cette année dans leur intimité", a déclaré son porte-parole, Serigne Mbaye Sy Abdou.
 
Serigne Mbaye Sy Abdou, surnommé Ndiol Fouta, a fait cette annonce dans une déclaration en wolof, traduite en français par Abdoul Hamid Sy, responsable de la cellule de communication de la zawiyya tidiane, lors d’un point de presse à l’esplanade de la grande mosquée de Tivaouane. 
 
"Serigne Babacar Sy Mansour sait à juste titre l’attachement que vous portez à Tivaouane et à son guide éclairé Elhadj Malick Sy’’, a-t-il dit. 
 
"Il mesure la profondeur de votre dévouement à prendre sur vous le risque, pour sacrifier à la tradition qui veut que depuis 1902, et sans interruption, le Gamou ait été toujours célébré dans la ferveur et la communion ici à Tivaouane", relève-t-il dans cette déclaration. 
 
Mbaye Sy Abdou ajoute : "Mais à l’impossible nul n’est tenu. Or l’impossible de communier rime avec le coronavirus, qui plus qu’une maladie, est une malédiction et un fossé qui n’est franchissable qu’au péril de notre santé et de nos vies". 
 
Il existe, selon lui, "mille façons de rendre grâce à Dieu et de reproduire le modèle prophétique. Il y a mille leçons, mille chemins de vie pour célébrer le mawlid". 
 
"Une action de grâce et de solidarité faite ce jour à l’endroit d’un coreligionnaire nécessiteux peut être plus salutaire que mille prosternations", ajoute-t-il. 
 
Le porte-parole du jour a réitéré ses encouragements aux médecins et aides-soignants qui, depuis huit mois, veillent sans répit sur la santé des Sénégalais. 
 
Aussi, le khalife général des tidianes invite-t-il les fidèles à "célébrer autrement le Mawlid de cette année dans l’intimité, dans le refus de la fatalité, dans la prière profonde et sincère, dans la prière sans foule et la célébration sans bain de foule". 

MF/ADI/MD/BK