Diourbel a célébré le centenaire de sa paroisse
APS
SENEGAL-RELIGION

Diourbel a célébré le centenaire de sa paroisse "Notre Dame des Victoires"

Diourbel, 18 déc (APS) – La communauté chrétienne du Sénégal a célébré, dimanche, dans une "grande ferveur religieuse" le centenaire de la paroisse "Notre Dame des victoires" de Diourbel en présence notamment du ministre des Forces armées, Augustin Tine, a constaté l’APS.


La messe précédée de la levée des couleurs a été dirigée par le Cardinal Théodore Adrien Sarr sur le thème du jubilé : "dans la joie, soyons des témoins authentiques de notre foi".

En présence de l’évêque de Thiès, Monseigneur André Guèye, le Cardinal a rendu grâce à tous les missionnaires et à leur "foi agissante" qui doit habiter les fidèles.

Théodore Adrien Sarr a fait remarquer que "sans les actes est une foi morte".

Pour sa part, le maire de Diourbel, Malick Fall qui s’est engagé à contribuer à la réhabilitation de la paroisse a annoncé que la rue menant au lieu de culte sera baptisé au nom de Abbé Maurice Gning, premier curé noir sénégalais qui aurait marqué aussi son passage au diocèse de Thiès.

Le ministre des Forces armées, Augustin Tine a lui salué la cohabitation entre les chrétiens et musulmans dans le Baol.

"Notre Dame des victoires qui est délicatement nichée dans le fief du mouridisme constitue le substrat de stabilité sur lequel repose le socle de notre pays" a notamment dit le ministre.

Il a indiqué que la requête faite par la paroisse "est en conformité avec le vaste chantier de rénovation des cités religieuses du Président de la République Macky Sall".

L’évêque de Thiès, Mgr André Gueye a, quant à lui, remercié le chef de l’Etat qui a offert une enveloppe de 5 millions FCFA pour l’organisation du jubilé centenaire de la paroisse de Diourbel avant d’appeler les fidèles à oeuvrer à la rénovation de l’église.


Mgr André Guèye s’est réjoui de l’engagement du maire de Diourbel à accompagner la communauté paroissienne dans la réalisation de ses projets.

Selon le religieux, "la présence depuis 100 ans de la petite communauté chrétienne à Diourbel est la manifestation de l’ouverture de la communauté musulmane, en particulier mouride qui ouvert ses portes aux missionnaires permettant une vie en harmonie de la minorité chrétienne dans cette ville".

Mgr André Guèye qui a invité les jeunes générations à "préserver le patrimoine, perpétrer les bonnes relations entre musulmans et catholiques" s’est indigné de la situation difficile des migrants africains en Libye.

"Il est possible de développer sa ville. Il est possible d’être heureux chez soi. On est même plus heureux chez soi", a souligné le guide religieux.

Réagissant au dialogue politique au Sénégal, l’évêque de Thiès a appelle à un "dialogue sincère, ouvert et inclusif", soulignant que "c’est dans le dialogue que réside la paix, les prémisses du développement".

ID/PON