Cayar : des centaines de fideles mourides célèbrent la prière des deux rakkas
APS
SENEGAL-RELIGION

Cayar : des centaines de fideles mourides célèbrent la prière des deux rakkas

Cayar (Thiès) - L’Imam Khadim Ndiaye qui a dirigé, dimanche, les deux rakas de Cayar (Thiès) a soutenu que cette prière célébrée depuis 1995 traduit "l’engagement et la volonté" de la communauté mouride et autres fidèles musulmans de la localité, à "perpétuer l’acte qui a libéré l’islam au Sénégal".
 
Ces deux rakas rappellent la prière effectuée par Serigne Touba au bureau du gouverneur général à Saint Louis, le 5 septembre 1895.
 
S’exprimait à la fin de la prière qui a enregistré la présence de milliers de fideles venus de Bayakh, Diender, Keur Moussa, etc., imam Ndiaye a précisé que la fédération des dahiras mourides de Cayar a commencé à célébrer l’évènement sous le Ndigueul de Serigne Saliou Mbacké 100 ans après la prière à Saint-Louis.
 
L’imam Khadim Ndiaye a en outre estimé que la mosquée de Cayar qui a abrité la prière est érigée dans un lieu qui "symbolise le passage de Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké à Cayar". Serigne Touba a passé 3 nuits dans ce lieu avant de continuer sa route sur Bargny, a informé le religieux.
 
Il a relevé que ce jour commémorant ces deux rakas est un moment de prières et de dévotion pour "revisiter les œuvres et recommandations de Khadimou Rassoul" à travers des récitals du saint coran et de chants de "Khassaïdes", afin de guider les fideles musulmans sur la voie de la droiture et du travail.
 
Le marabout a noté que le choix du parrain de l’édition 2016, Serigne Bara Mbacké est fait pour amener les fidèles à s’inspirer de "ses pratiques et œuvres tirées de la source du mouridisme tracé par son vénéré père".
 
Le président de la fédération des dahiras mourides de Cayar, Afia Faye s’est, quant à lui, réjoui de la tenue de cette cérémonie de prière des deux rakas courue par des centaines de fidèles musulmans de la localité qui ont tous prié derrière l’imam Khadim Ndiaye, un discipline mouride.
 
Selon lui, la fédération mourides de Cayar ambitionne de "réaliser une infrastructure moderne, dénommée la maison de Serigne Touba", afin que les musulmans qui viennent chaque année, y trouvent un espace pour se ressourcer et forger leur foi musulmane inspirée des actes et pratiques de Khadimou Rassoul.
 
BD/PON