Thiès : un mari jaloux écope 5 ans de travaux forcés pour tentative d’assassinat
APS
SENEGAL-JUSTICE-CHAMBRECRIMINELLE

Thiès : un mari jaloux écope 5 ans de travaux forcés pour tentative d’assassinat

Thiès, 20 juil (APS) - La chambre criminelle du tribunal de grande instance de Thiès a condamné, mardi, le prévenu Pape Guèye à une peine de 5 ans de travaux forcés, pour le délit de tentative d’assassinat sur Pape Baba Sène, a constaté l’APS. Les faits remontent au 29 juin 2012 lorsque les policiers de Mbour, informés de l’aspersion d’essence par un individu sur Pape Baba Sène, un livreur de pain, sont venus mettre la main sur Pape Guèye qui a également tenté de s’immoler. Il a été sauvé par les sapeurs pompiers qui l’ont transféré d’urgence à l’hôpital de Mbour. Interrogé par les enquêteurs, la victime a indiqué ne pas connaître son bourreau qui l’a surpris alors qu’il livrait tranquillement ses commandes de pain. Pour sa part, l’accusé Pape Guèye a dit ne pas regretter son geste et qu’il a voulu régler le compte à Pape Baba Sène, qu’il soupçonne d’être l’amant de sa femme qui rentrait toujours tard à la maison. Il a dit aux enquêteurs que "l’infidélité de ma femme est avérée parce que je l’ai vu en compagnie de Pape Baba Sène et de ma propre fille". Devant la barre de la chambre criminelle, la femme de l’accusé, Mané Diaw a estimé que son époux, Pape Guèye est d’une jalousie extrême et qu’elle fait constamment l’objet de violences verbales, d’accusations d’infidélité. L’avocat général a, dans son réquisitoire, retenu que la culpabilité de Pape Guèye qui a tenté de "brûler vive sa victime soupçonnée d’être l’amant de sa femme" est établie. Pape Guèye qui a tenté de commettre un meurtre avec préméditation sur la personne de Papa Baba Sène doit être condamné à 10 ans de travaux forcés, a estimé l’avocat général. La défense a, quant à elle, relevé "beaucoup de zones d’ombre" dans le dossier d’accusation, ajoutant qu’il n’y a pas de guet-apens encore moins de préméditation. Elle a demandé à la Chambre d’accorder des circonstances atténuantes à l’accusé. La chambre criminelle du tribunal de grande instance de Thiès a, après délibéré, condamné Pape Guèye à 5 ans de travaux forcés. BD/PON