Thiès : le nouveau procureur général de la cour d’appel du tribunal de grande instance installé
APS
SENEGAL-JUSTICE

Thiès : le nouveau procureur général de la cour d’appel du tribunal de grande instance installé

Thiès, 15 déc (APS) - Le nouveau procureur général de la cour d’appel du tribunal régional de grande instance de Thiès (ouest), Cheikh Tidiane Diallo, a été installé jeudi dans ses nouvelles fonctions au sein de cette juridiction couvrant également la région de Diourbel (centre), a constaté le correspondant de l’APS.

Le magistrat s’est engagé, à cette occasion, à contribuer à la réduction des longues détentions préventives en apportant plus de célérité dans le traitement des dossiers judiciaires.

Selon Cheikh Tidiane Diallo qui remplace à ce poste Boubacar Albert Gaye, la cour d’appel de Thiès fait partie d’un ensemble de juridictions, au sein desquelles "des décisions de justice importantes" sont rendues par les magistrats et le personnel judiciaire en général, "pour arriver à une bonne administration de la justice".

Il a fait part de sa volonté de relever des "défis" notamment liés à la sécurité des personnes et à la recrudescence du vol de bétail, de même que la problématique de l’usage et du trafic de drogue.

Le nouveau procureur général du tribunal de grande instance de Thiès s’est félicité du choix porté sur sa personne, avant de promettre de laisser sa porte ouverte pour l’ensemble des acteurs de la justice, en vue d’une "parfaite collaboration" qui permettrait de "remplir correctement les missions" assignées à cette juridiction.

Cheikh Tidiane Diallo, magistrat de carrière, jusque-là secrétaire général du ministère de la Justice, a travaillé à la cour d’appel de Dakar et à la Cour de cassation, avant de servir la Direction de l’administration pénitentiaire.

Son prédécesseur, Boubacar Albert Gaye, estime avoir "rempli dignement" sa mission à Thiès, après avoir occupé "de hautes fonctions dans l’administration judiciaire, de 1980 à 2016".

Selon lui, les magistrats sont confrontés au défi de rester à l’écoute des populations, mais aussi à celui portant sur la nécessité de "veiller à une bonne administration de la justice, une justice au service du peuple".

BD/BK/ESF