Procès des ‘’Thiantakounes’’ : les parties civiles réclament 3 milliards de francs de dommages et intérêts
APS
SENEGAL-JUSTICE

Procès des ‘’Thiantakounes’’ : les parties civiles réclament 3 milliards de francs de dommages et intérêts


Mbour, 29 avr (APS) – Les avocats des parties civiles au procès pour le meurtre, en 2012, de deux membres des ‘’Thiantakounes’’, un mouvement religieux, ont réclamé lundi aux accusés trois milliards de dommages et intérêts.


Une vingtaine de membres de cette association religieuse dont le guide Cheikh Bethio Thioune sont jugés depuis le 23 avril par la Chambre criminelle du Tribunal de grande instance de Mbour.


Le guide des Thintakounes en séjour à Bordeaux pour raison médicale, d’après ses avocats, est jugé par contumace. Les prévenus sont notamment poursuivis dans cette affaire de meurtre perpétré sur Bara Sow et Ababacar Diagne.

Les victimes, également membres du mouvement religieux avaient torturés à mort et enterrées à Médina Salam, un village de la commune de Mbour, dans la région de Thiès.
 
‘’Nous attendons de notre justice, qu’elle réhabilite moralement, socialement, sociologiquement Bara Sow et Ababacar Diagne. Les trois milliards de francs que j’ai demandés rentrent parfaitement dans ce qu’on peut appeler la catégorisation des réparations pécuniaires’’, a ainsi déclaré Me Khassimou Touré, un des avocats des parties civiles.


‘’J’aurais pu demander le franc symbolique, mais ce serait tricher. Ce serait trahir la confiance de mes mandants. Ils m’avaient demandé de frapper fort pour que pareille atrocité ne se reproduise plus dans ce pays’’, a-t-il poursuivi.


L’avocat a souligné la nécessité de ne pas oublier qu’Ababacar Diagne a été enterré vivant et que Bara Sow a été torturé et sauvagement tué.


‘’Les victimes ont laissé une progéniture en bas âge. Leur avenir doit être assuré bien qu’aucun montant ne puisse réparer le préjudice’’, a insisté Me Touré.


ADE/AKS