Condamnation de Béthio Thioune : le droit a été dit (avocat)
APS
SENEGAL-JUSTICE-REACTION

Condamnation de Béthio Thioune : le droit a été dit (avocat)

Mbour, 6 mai (APS) – Me Khassimou Touré, coordonnateur des avocats des parties civiles au procès des Thiantakounes a évoqué lundi une ‘’bonne et saine application de la loi’’ après la condamnation de Béthio Thioune et de seize de ses coaccusés à des peines allant de cinq à quinze ans de travaux forcés pour meurtre et complicité de meurtre par la Chambre criminelle du tribunal de grande instance de Mbour.

‘’Nous avons aujourd’hui assisté à une bonne et saine application de la règle de droit. Le droit a été dit et bien dit, puisque les coupables ont été sanctionnés, la partie civile que je représente a joué sa partition et a eu à recevoir des dommages conséquents, parce qu’on a alloué à chaque partie civile la somme de 100 millions de francs CFA’’, a-t-il régi après le prononcé du verdict de procès.

La Chambre criminelle du Tribunal de grande instance de Mbour a notamment condamné le guide des Thiantakounes, une organisation religieuse d’obédience mouride, à 10 ans de travaux forcés, pour complicité de meurtre et non dénonciation de meurtre.

Le tribunal a également ordonné le placement sous séquestre de tous ses biens et a accordé 100 millions de francs de dommages et intérêts à chacune des (deux) parties civiles.

Béthio Thioune a été jugé par contumace dans le cadre du procès pour meurtre de deux de ses disciples, Bara Sow et Ababacar Diagne. Ils avaient été torturés et enterrés en 2012 à Médinatoul Salam, une localité de la commune de Mbour (ouest).

La Chambre criminelle a en revanche acquitté Béthio Thioune et cinq de ses co-accusés du chef d’accusation d’association de malfaiteurs. Le tribunal n’a pas retenu la contrainte par corps en raison de son âge (80 ans) et de son état de santé. Trois prévenus ont bénéficié d’un acquittement.

La justice s’est prononcée indépendamment et souverainement, les avocats des parties civiles disent en prendre acte, sans aucun triomphalisme même s’ils se réjouissent d’avoir gagné ce procès, a assuré Me Khassimou Touré à des journalistes.

‘’Nous avons gagné dans l’humilité, sans triomphalisme parce que nous continuons jusqu’à présent à pleurer nos morts. Aucun montant ne peut remplacer les vies d’Ababacar Diagne et de Bara Sow. Mais, pour l’essentiel, la décision qui a été rendue est bonne pour les parties civiles. Il y a eu, aussi bien sanction privative de liberté que pécuniaire’’, s’est félicité l’avocat.

Me Touré a par ailleurs interprété le verdict comme étant un grand et sévère avertissement adressé à certains compatriotes qui commettent des actes délictueux.

ADE/AKS