Louga : un berger condamné à trois ans de prison ferme pour homicide
APS
SENEGAL-JUSTICE

Louga : un berger condamné à trois ans de prison ferme pour homicide

Louga, 15 juil (APS) - Un berger a été reconnu coupable d’homicide involontaire par le tribunal de grande instance (TGI) de Louga (nord) qui l’a condamné à trois ans ferme d’emprisonnement, a constaté l’APS, jeudi.
 
Les faits se sont déroulés dans la nuit du 22 au 23 octobre 2019 au village de Haraki, dans la commune de Gassane (Linguère). 
 
A la barre, l’accusé Sidy Sow, marié et père de deux enfants, a raconté qu’il était en transhumance dans le village de Haraki. La victime, Maodo Ka, lui avait rendu visite et ils avaient pris le thé ensemble avec un cousin.
 
Mais au cours d’une discussion banale, Maodo Ka s’est subitement mis en colère et a commencé à insulter le cousin. Révolté par cette attitude, il lui a alors demandé d’arrêter de proférer ses insultes. 
 
’’Mais il a continué de plus belle. Alors je lui ai dit de quitter ma maison. C’est quand je me suis retourné qu’il a voulu m’attaquer par surprise avec une machette. Par réflexe, j’ai esquivé le coup. Je me suis défendu en lui donnant un coup de coupe-coupe au niveau du thorax. En prenant la fuite, il est tombé et décédé sur le coup’’, a-t-il raconté.
 
Informés par le chef du village de Haraki, les gendarmes de Linguère sont arrivés sur les lieux et ont procédé à l’arrestation de Sidy Sow.
 
Selon le rapport du médecin légiste, la victime est morte des suites ’’d’une hémorragie externe et massive causée par une rupture d’organes vitaux (poumons) et des vaisseaux jugulaires due à une plaie pénétrante’’.
 
Sidy Sow a été placé sous mandat de dépôt pour ’’meurtre’’. 
 
Devant les juges, il a reconnu les faits, mais a soutenu n’avoir jamais eu l’intention de tuer Maodo Ka.
 
Le procureur a requis une peine de 10 ans dans la mesure où l’accusé a visé une partie sensible de la victime. 
 
Pour son avocat, le coup de machette a été donné à l’aveuglette. Il a plaidé ’’une disqualification des faits en coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner’’.
 
La chambre criminelle de Louga a requalifié les faits et a condamné le mis en cause à trois ans fermes pour coups ayant entraîné la mort.


SK/OID/ASB