Le tribunal de grande instance de Diourbel condamne à la perpétuité 4 individus
APS
SENEGAL-JUSTICE

Le tribunal de grande instance de Diourbel condamne à la perpétuité 4 individus

Diourbel, 23 avr (APS) - Le tribunal de Grande instance de Diourbel (centre) a condamné lundi quatre individus aux travaux forcés à la perpétuité et une amende de 100 millions de francs CFA pour les délits d’association de malfaiteurs, vol en réunion commis la nuit avec violence, usage d’armes et moyens de locomotion et effraction.
 
Reconnus coupables des faits, les prévenus Bassirou Ba dit Ahmad, Abdou Sow dit Boyodo, Ousmane Ba dit Mbaye Ba, Mor Thioub dit Mor Nopp, devront également payer une amende de 100 millions de francs CFA.
 
Les autres accusés Moussa Ka et Déthie Mbaye ont quant à eux été acquitté par le tribunal au bénéfice du doute.
 
Les faits pour lesquels, ils ont été condamnés par le tribunal de Grande instance de Diourbel, remontent dans la nuit du 18 au 19 janvier 2015.  
 
Vers 4 heures du matin, un braquage a eu lieu dans la commune de Mbacké et a eu pour cibles les magasins de Nabil Daw et Khadim Seck, selon un procès-verbal du 17 août 2016 de la brigade de Gendarmerie de Mbacké.
 
Au cours de leur forfait, les accusés avaient emporté avec eux, la somme de 92. 600 000 francs CFA et 2. 150 000 francs CFA dans les magasins respectifs.
 
Le 17 août 2016, exploitant une information émanant d’une personne désirant garder l’anonymat, faisant état d’un enrichissement subite et sans origine licite de Bassirou Ba dit Ahmad, les éléments de la Gendarmerie de Mbacké ont procédé à l’arrestation de ce dernier à Dodji dans le département de Linguère.
 
Entendu par les enquêteurs et le juge d’instruction, Bassirou Ba a reconnu avoir participé au braquage commis cette nuit sur proposition de Ousmane Ba dit Mbaye Ba, "un des cerveaux de la bande".
 
L’accusé Bassirou Ba a dans ses déclarations affirmé avoir recruté le chauffeur Mor Thioub dit Mor Nopp. Il a soutenu qu’ils étaient au nombre de 10 personnes outre Ousmane Ba dit Mbaye Ba et Mamadou Ka supposé chef du groupe.
 
Le prévenu a également déclaré avoir reçu la somme de six millions de francs CFA avec laquelle, il a acheté un véhicule 4x4 Mitsubishi muté au nom de son jeune frère Boy Ba du fait qu’il n’avait pas de pièce nationale d’identité.
 
Devant la barre du tribunal de Grande instance de Diourbel, les accusés ont tous niés les faits qui leur sont reprochés.
 
Le braquage a pu être prouvé par les traces d’effraction retrouvées sur les lieux notamment chez Khadim Seck où non seulement les deux portes du magasin ont été fracturées mais aussi un coffre de 750 kg a été emporté.
 
Ce coffre a été retrouvé le lendemain dans les carrières de Ndindy vidé de son contenu.
 
A cela s’ajoute le dossier médical attestant que Sami Daw (frère de Nabil Daw) qui a reçu un coup la nuit du vol et a été hospitalisé à la clinique de la Madeleine pour traumatisme crânien avec plaie frontale et une fracture de l’avant-bras.
 
Le procureur dans son réquisitoire a déclaré que les prévenus ont usé d’un moyen de défense classique consistant à tout nier devant la barre.
 
A en croire le parquet, les détails du déroulement des faits ne pouvaient pas être connus par les enquêteurs mais ils résultent des déclarations faites par les prévenus.
 
Le Procureur a indiqué qu’une entente a été établie entre les accusés en vue de commettre le vol et chacun d’entre eux avait un rôle à jouer.
 
Au regard de tout ce qui précède, il a demandé au tribunal de condamner les "malfrats" à 20 ans de travaux forcés chacun pour les faits qui leur sont reprochés.
 
L’avocat de la partie civil a demandé au tribunal de prononcer une peine à la hauteur des crimes commis par la bande organisée mais également une somme de 100 millions au regard des préjudices subis par son client Sami Daw.
 
Il a aussi demandé la restitution du véhicule 4x4 neuf acheté par Bassirou Ba avec l’argent issu du vol, cela sur la base des dispositions de l’article 465 du code de procédure pénale.
 
Le tribunal dans son délibéré a finalement condamné à perpétuité et à payer 100 millions de francs CFA pour dommages et intérêts, les prévenus Bassirou Ba dit Ahmad, Abdou Sow dit Boyodo, Ousmane Ba dit Mbaye Ba, Mor Thioub dit Mor Nopp.
 
Moussa Ka et Déthie Mbaye ont été acquittés par le tribunal au bénéfice du doute.
 
Les avocats de la défense envisagent d’introduire un appel dès jeudi afin de changer le verdict prononcé à l’endroit de leurs clients.

FD/SG/ASB