La démographie et les nombreux contentieux locaux justifient la nouvelle carte judiciaire (ministre)
APS
SENEGAL-JUSTICE

La démographie et les nombreux contentieux locaux justifient la nouvelle carte judiciaire (ministre)

Mbour, 7 mars (APS) – La nouvelle carte judiciaire du Sénégal prend en compte l’importance de l’assiette démographique et la densité du volume de contentieux local a indiqué, mardi à Mbour, le garde des Sceaux, ministre de la Justice, le professeur Ismaïla Madior Fall.



"A l’analyse, la nouvelle carte judiciaire associe, au critère classique de territorialité, des éléments sociologiques rationnels fondés sur la consistance de l’assiette démographique et la densité du volume de contentieux local", a-t-il notamment dit.

Selon Ismaïla Madior Fall qui installait le tribunal de grande instance de Mbour, "cette orientation nouvelle répond mieux aux besoins des sénégalais en ce qu’elle favorise un maillage performant des circonscriptions administratives en juridictions".

Elle ambitionne aussi de contribuer à rapprocher le service public de la justice des usagers, et de faciliter surtout l’obtention des actes administratifs et judiciaires indispensables à la sécurité juridique de la vie familiale, de la propriété et des affaires, a expliqué le ministre de la Justice.

Dans ce contexte, la nouveauté qui mérite d’être mise en exergue est que ce TGI installé à Mbour coexiste avec un autre de même ordre dans la région de Thiès.

"Sous ce rapport, la mise en œuvre de la nouvelle carte judiciaire est ici un excellent levier pour diligenter le traitement des dossiers. Elle permet d’améliorer l’accessibilité de la Justice en raccourcissant les distances entre les juridictions et les usagers du service public de la Justice", a souligné M. Fall.

"Dans l’environnement actuel de Mbour, cette juridiction est d’une grande utilité. Les personnes poursuivies pour des délits et crimes commis dans les localités du département de Mbour ou des infractions spéciales liées à la plateforme aéroportuaire de Diass (délits d’immigration illégale, présence irrégulière, vols qualifiés) seront jugées par le TGI de Mbour, alors qu’elles auraient dû être jugées pour la plupart à Thiès" a-t-il soutenu.

"Soyez persuadés que le personnel judiciaire du Tribunal de Grande Instance de Mbour se fera le devoir éminent de vous accompagner, avec la manière la plus professionnelle, dans l’exercice de vos fonctions respectives" a rassuré Ismaïla Madior Fall.




ADE/PON