Chambre criminelle : un nigérian condamné à 15 ans de travaux forcés pour trafic de drogue
APS
SENEGAL-SOCIETE-JUSTICE

Chambre criminelle : un nigérian condamné à 15 ans de travaux forcés pour trafic de drogue


Dakar, 7 fév (APS) – Charles Eboni, un ressortissant nigérian poursuivi pour trafic international de drogue, a été condamné, mardi, à 15 ans de travaux forcés en sus d’une amende de 600.000 frs CFA par la Chambre criminelle du Tribunal de grande instance de Dakar, a constaté l’APS.



La Chambre a par ailleurs, dans son délibéré prononcé à l’ouverture de sa deuxième audience de l’année, fixé la contrainte par corps au maximum et ordonné la confiscation et la destruction de la drogue saisie.


Le procureur avait, dans son réquisitoire, sollicité une condamnation de 20 ans de prison ferme contre Charles Eboni, interpellé dans la nuit du 17 au 18 février 2013 à l’aéroport Léopold Sédar Senghor de Dakar par les agents de l’Office central pour la répression et le trafic illicite de stupéfiants (OCRTIS) alors qu’il venait de la ville brésilienne de Sao Polo.


Charles Eboni avait alors par-devers lui 72 boulettes de drogues, dont 40 cachées dans ses bagages et parties intimes. Les 30 autres qu’il avait régurgitées avaient été décelées par une radiographie corporelle.


Interrogé sur les faits incriminés, le coupable dit à la barre du tribunal qu’il était parti au Brésil acheter de la marchandise pour faire du commerce. Une fois sur place, il aurait été convaincu, dit-il, par un ami à s’adonner au trafic de drogue jugé plus lucratif.


C’est cet ami là qui l’avait mis en rapport avec des fournisseurs pour l’acquisition de cette drogue saisie sur lui a soutenu Charles Eboni, jurant que la drogue devait être écoulée au Nigéria.

MK/PON