Aïda Mbodji interpelle Sidiki Kaba sur la régulation de la communication des minutes d’audience
APS
SENEGAL-JUSTICE

Aïda Mbodji interpelle Sidiki Kaba sur la régulation de la communication des minutes d’audience

Tambacounda, 5 mars (APS) - La députée libérale Aïda Mbodji a interpellé samedi, à Tambacounda (est), le garde des sceaux, ministre de la Justice Sidiki Kaba, sur la nécessité de réguler la communication des minutes d’audience d’ ’’honnêtes citoyens’’, au nom de la présomption d’innocence.

Elle lui à ce propos rappelé la promesse qu’il aurait faite de s’y atteler à travers un projet de loi.

Lors d’une réunion politique qu’elle présidait à Tambacounda, elle a évoqué la récente conférence de presse du procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye. ‘’J’interpelle le ministre de la justice ; il avait promis de mettre une loi sur la communication du procureur’’, a-t-elle déclaré.

Le Procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye, s’est adressé vendredi à la presse concernant notamment l’audition du maire de Dakar, Khalifa Sall, au sujet de sa gestion de la caisse d’avance de sa mairie.

Aïda Mbodji a relevé qu’après avoir attiré l’attention de M. Kaba sur cette question à l’Assemblée nationale, à la suite de l’audition de la responsable libérale Aïda Ndiongue, Sidiki Kaba aurait "promis d’introduire un projet de loi portant sur la régulation de la communication du procureur".

Elle a ajouté qu’après avoir interpellé à deux reprises le ministre de la Justice sur le même sujet, le lieu de ce ‘’dernier rappel’’, à savoir la capitale orientale, base politique du garde des Sceaux, qui est aussi un homme politique, a une valeur ‘’symbolique’’.

Elle a fait part de son espoir de voir M. Kaba lui répondre, avant qu’elle ne reparte à l’Assemblée nationale ou n’interpelle le Premier ministre sur les minutes d’une audition.

Elle estime que ‘’les minutes de l’audition des présumés coupables’’ ne doivent pas être communiquées au grand public, eu égard au principe de ‘’présomption d’innocence’’.

ADI/ASG