A Louga, un berger condamné à vingt ans de travaux forcés pour assassinat
APS
SENEGAL-JUSTICE

A Louga, un berger condamné à vingt ans de travaux forcés pour assassinat

Louga, 31 mars (APS) - Le berger Ameth Fall a été reconnu coupable d’assassinat sur le commerçant Mamadou Neyba Sow et condamné mercredi à vingt ans de travaux forcés par le tribunal de grande instance (TGI) de Louga (nord), a constaté l’APS.
 
Les faits jugés par la chambre criminelle du TGI de Louga ont eu lieu le 11 août 2019 au domicile de la victime, à Diapo Sappo, dans le département de Linguère (nord).
 
Mamadou Neyba Sow a été tué au moyen d’une machette lorsqu’il prenait le thé dans la cour de sa maison, en présence de sa femme. Evacué à l’hôpital après avoir reçu un coup de cette arme blanche, il décède dans la nuit.
 
Selon sa veuve, l’accusé et un de ses amis avaient volé du bétail appartenant à la victime.

Son ami étant arrêté, jugé et condamné à une peine de prison pour le vol du bétail de Mamadou Neyba Sow, Ameth Fall ne supportait plus la cohabitation avec le propriétaire des animaux volés, selon la femme de ce dernier.
 
"Quand son ami a été emprisonné, il était en colère. Il est venu à la maison pour se venger de mon mari, lui administrant un coup de machette à la tête", a-t-elle dit devant la chambre criminelle. 
 
Après avoir commis son forfait, Ameth Fall a pris la fuite, mais il sera arrêté à la suite de recherches menées par la Gendarmerie et placé sous mandat de dépôt, le 19 août 2019, une semaine après le drame.
 
Devant la chambre criminelle du TGI de Louga, il a nié les faits d’assassinat qui lui sont reprochés et a dit qu’il était parti acheter du tabac chez Mamadou Neyba Sow.

Selon sa version des faits, ce dernier a tenu des propos discourtois à son endroit et lui a intimé l’ordre de sortir de sa demeure. "Je l’ai frappé pour me défendre, mais sans vouloir viser sa tête", a raconté l’accusé.
 
Au terme des interrogatoires d’Ameth Fall et de la femme de la victime, le procureur a requis une peine de 15 ans de travaux forcés à l’encontre de l’accusé. Mais le juge a requis une peine plus sévère en condamnant M. Fall à vingt ans de travaux forcés.

SK/ESF/BK