Saint-Louis : l’adjoint au gouverneur magnifie la bravoure et le rôle des femmes dans la société
APS
SENEGAL-FEMME-JOURNEE

Saint-Louis : l’adjoint au gouverneur magnifie la bravoure et le rôle des femmes dans la société

Saint-Louis, 8 mars (APS) - L’adjoint au gouverneur de la région de Saint-Louis chargé des affaires administratives, Amadou Diop, a salué vendredi la bravoure et le rôle des femmes dans la société, soulignant qu’elles inspirent l’image des femmes de Nder, d’Aline Sitoé Diatta, mais aussi des modèles de vertus comme Mame Fawade Welle, Mame Diarra Bousso, entre autres.


Il a noté que des efforts sont faits par l’état pour la promotion des femmes à tous les niveaux de prise de décisions, mais ‘’il reste à parfaire cela’’ afin que le défi soit relevé en matière des droits de la femme.

Aussi, faudra-t-il poursuivre les efforts pour ‘’l’égalité des sexes et pour une société exemptes de violences basées sur le genre et de discrimination’’.

Pour l’année 2019, la commémoration de la journée de la femme est placée sous le thème « Penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement’’.

Amadou Diop s’exprimait lors de la cérémonie de récompense des lauréats du concours Miss Maths et Miss sciences organisée à l’occasion de la journée mondiale de la femme, sous l’égide du bureau genre de l’université Gaston Berger (UGB) et de l’inspection d’académie (IA) de Saint-Louis.

L’adjoint au gouverneur a magnifié ce concours qui, selon lui, participe à la promotion l’éducation de qualité mais particulièrement à l’intérêt des filles pour les filières scientifiques.

Selon lui, l’enseignement des sciences et techniques, avec l’adhésion massive des jeunes filles, permet à la femme de jouer un rôle important pour le développement du son pays.

De son coté, Mme Ndèye Sokhna Ndiaye Faye, épouse du maire Mansour Faye et marraine du concours Miss maths et sciences, a invité les filles à embrasser les filières scientifiques, pour devenir des actrices du développement des technologies.

Elle a souligné que les pouvoirs publics doivent davantage encourager les jeunes filles à suivre les sciences et les mathématiques, en créant les conditions idoines pour le maintien des filles à l’écoles.

Le concours Mis maths et sciences, ouvert aux élèves des établissements scolaires des 5 inspections d’éducation et de la formation (IEF) des trois départements de Saint-Louis, Dagana et Podor, a permis de primer 24 élèves dont 12 pour les sciences et 12 pour les mathématiques.

L’élève Maïmouna Dieynaba Gassama a été primée Miss sciences et l’élève Sarata Diop, Miss maths. Les lauréats ont reçu des ordinateurs portables, des tablettes et du matériel didactique scolaire.
 
 

BD/MD