Les femmes invitées à tirer profit de l’économie verte
APS
SENEGAL-SOCIETE-APPEL

Les femmes invitées à tirer profit de l’économie verte

Dakar, 9 mars (APS) - Les femmes doivent travailler à davantage tirer profit des niches de richesses offertes par l’économie verte, a plaidé vendredi, à Dakar, Yatma Guèye, directeur de cabinet du ministre du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre de vie.

"Pluridisciplinaires par essence, les femmes devraient pouvoir tirer pleinement bénéfice de leur expérience dans les activités quotidiennes qui les poussent naturellement à veiller sur leur cadre de vie", a-t-il déclaré.
 
M. Guèye s’exprimait, au nom du ministre Diène Farba Sarr, lors d’un panel organisé par la cellule genre du ministère du Renouveau urbain, sur le thème "Autonomisation des femmes : lien urbain-rural".
 
Les femmes "doivent relever le défi d’une économie mondiale qui, de l’avis général, devrait se verdir progressivement", a-t-il indiqué lors de cette rencontre organisée dans le cadre de la célébration de la Journée internationale de la femme.
 
D’où l’idée de recentrer le thème de la Journée mondiale de la femme sur les missions du département du Renouveau urbain, de manière à créer un "lien urbain-rural", selon Fatou Cissé, coordonnatrice de la cellule genre dudit ministère et conseillère technique.
 
"Les villes sont nourries par les campagnes et au niveau des secteurs péri-urbains, il y a des activités principalement menées par les femmes comme l’horticulture, le maraîchage, entre autres, une manière pour les femmes de s’autonomiser, d’avoir des ressources à partir d’activités génératrices de revenus", a-t-elle relevé.
 
Au-delà de l’agriculture urbaine, a ajouté Fatou Cissé, il s’agit, à travers ce thème, de parler de l’économie verte, c’est-à-dire de toute économie qui tend à tenir compte de la durabilité, de la protection de l’environnement pour penser aux générations futures. 
 
"Nous tenions à ancrer les activités des femmes et des filles autour de l’économie verte, pour les inciter à s’organiser, à avoir toujours des activités en lien avec le cadre de vie", a indiqué Mme Cissé.
 
"Les femmes s’occupent à la maison, de l’hygiène, de l’aménagement, du bien-être, donc du cadre de vie, mais au-delà de cette activité quotidienne", il y a "ce pouvoir social" consistant à "faire en sorte qu’elles aient un pouvoir économique à travers ces activités", a poursuivi la coordonnatrice de la cellule genre du ministère du Renouveau urbain.
 
Dans cette perspective, il a été retenu de les organiser en groupements afin de créer des emplois verts avec la création d’espaces de loisirs pour les femmes, les enfants, la famille. Autant d’activités qui entrent dans l’amélioration du cadre de vie en étant en même temps source de revenus pour les femmes.
 
Les communications du panel portaient sur "Genre, économie verte, emplois verts", "Genre et cadre de vie" et "Genre et agriculture urbaine".
 
 

ADL/BK