Le CECI décline la nouvelle feuille de route du projet VLF-Sénégal
APS
SENEGAL-SOCIETE

Le CECI décline la nouvelle feuille de route du projet VLF-Sénégal

Dakar, 2 juil (APS) – Le Centre d’étude et de coopération internationale (CECI), a décliné, mardi, la feuille de route du projet Voix et leadership des femmes (VLF) au Sénégal qui vise à soutenir des organisations et réseaux de promotion des droits des femmes et des filles, indique un communiqué parvenu à l’APS.
 
En activité depuis 1958, le CECI est un organisme de coopération internationale qui combat la pauvreté, l’exclusion et les inégalités en Afrique, en Asie et dans les Amériques, par des projets durables tels que le projet VLF-Sénégal, à l’ordre du jour d’un Forum tenu mardi, en collaboration avec ONU Femmes au Sénégal et des organisations de la société civile de femmes (OSC/F).
 
L’objectif de cette rencontre était de permettre aux différents participants de ’’contribuer aux échanges, à la prise de décisions et de dresser une feuille de route pour les actions post forum Génération-Égalité’’, renseigne le communiqué.
 
’’Au sortir de discussions en plénière, une feuille de route a pu être établie par les différents participants à la rencontre’’, lit-on.
 
Il s’agit, entre autres, actions envisagées, de ’’relever le défi de la représentativité Femmes-Hommes au niveau des instances de prise de décisions en s’engageant dans la politique", ainsi que ’’la mise en place et le renforcement des structures de prise en charge des Violences basées sur le genre (VBG) dans toutes les localités du pays’’, rapporte la même source.
 
Elle ajoute que les panélistes ont également sollicité, toujours dans le cadre de cette feuille de route, l’’’accroissement du leadership et de l’entrepreneuriat des femmes par des financements innovants et inclusifs". 
 
Ils ont sollicité ’’la promotion de l’égal accès des femmes à la gestion des ressources", mais aussi, ’’la formation et le renforcement des capacités aux Tics (Technologies de l’information et de la communication), par la mise en place d’une plateforme numérique d’alphabétisation en langues nationales et officielle.
 
Selon la cheffe de projet VLF-Sénégal, Woré Ndiaye Kandji, ce projet mis en œuvre par le CECI et financé par le gouvernement du Canada compte s’appuyer sur ’’trois coalitions d’action sur lesquelles le Sénégal s’est engagé’’, pour une ’’réelle amélioration de la condition des femmes et des jeunes filles’’.
 
Il s’agit, à travers ce projet, dit-elle, ’’d’adresser les questions des violences basées sur le genre à travers trois portes d’entrées’’ à savoir ’’renforcer institutionnellement les organisations de la société civile, les accompagner techniquement et financièrement pour l’amélioration des conditions des femmes dans les communautés, mais aussi grâce à un plaidoyer fort au niveau des preneurs de décision".
 
’’La lutte que nous menons aujourd’hui ne peut se faire qu’avec une parfaite synergie’’, a pour sa part fait observer la secrétaire exécutive du réseau des jeunes pour la promotion de l’abandon des mutilations génitales féminines et des mariages d’enfants, Hyacinthe Coly. 
 
Selon elle, ce Forum a offert l’’’occasion de nouer des relations, partager nos expériences, discuter de nouvelles perspectives, d’approches innovantes et d’actions à mettre en place dans les cinq prochaines années avec les partenaires et autres organisations pour renforcer le leadership et les droits des femmes au Sénégal et dans le monde".


MK/AKS/ASB