Mbour : les femmes veulent se doter d’un centre de formation en entreprenariat
APS
SENEGAL-GENRE-DEVELOPPEMENT

Mbour : les femmes veulent se doter d’un centre de formation en entreprenariat

Mbour, 11 avr (APS) – La présidente de la fédération départementale des groupements de promotion féminine (GPF) de Mbour (ouest), Adja Fatou Guèye Ndiakhate, a sollicité mercredi de l’Etat sénégalais, un accompagnement en vue de l’érection d’un centre de formation en entreprenariat.
 
‘’Nous sollicitons un accompagnement du gouvernement dans notre volonté de mettre en place un centre de formation en entreprenariat pour les femmes, ainsi qu’un incubateur pour l’intégration économique des jeunes filles’’, a notamment lancé Mme Guèye.
 
Adja Fatou Guèye Ndiakhate, qui est également la présidente de la fédération communale des GPF de Mbour, s’exprimait à l’occasion de l’assemblée générale ordinaire de la mutuelle d’épargne et de crédit des GPF du département de Mbour (MECFEDM) dont elle est la présidente du Conseil d’administration (PCA).
 
Avec à ses débuts un fonds de dotation de trois millions de francs CFA, la MECFEDM a, selon sa PCA, offert de ‘’tout-petits’’ crédits à ses membres dans des cycles très courts et a régulièrement aménagé ses services financiers pour mieux accompagner ses membres.
 
‘’Forts d’une vision claire et partagée, les dirigeantes de notre mutuelle n’ont ménagé aucun effort depuis sa création, en 2006, pour se faire rigueur et se donner les moyens de réussir leur mission’’, a déclaré Adja Fatou Guèye Ndiakhate, par ailleurs présidente de la fédération régionale des GPF de Thiès (centre).
 
Sur le plan de l’inclusion financière, plus de 4180 femmes ont accédé aux services de cette mutuelle dont l’encours est, aujourd’hui, de 220 millions de francs CFA. Cet encours est composé d’épargne nantie et de dépôts à vue, alors que pour le crédit, les produits sont offerts aux individus et aux groupes pour des montants qui varient entre 100 000 et 10 millions de francs CFA.
 
‘’Malgré sa démarche prudente basée sur un engagement progressif des bénéficiaires et sur la caution solidaire, la production de crédit dépasse le demi milliard de francs CFA depuis deux ans’’, a expliqué Adja Ndiakhate Guèye. Elle signale qu’en 2018, 497 crédits ont été octroyés pour un montant de 512 millions de francs CFA.
 
Pour ce qui concerne les performances sociales, les membres de l’institution bénéficient, à plus de 90%, des prêts toujours excédentaires et ont ‘’fortement’’ amélioré la solvabilité de l’institution. Les seules ressources externes sont les dépôts des membres.
 
‘’Avec la réduction du taux d’intérêt, qui est passé de 15% à 13,5%, la MECFEDM a laissé à ses membres, en 2018, plus de 20 millions de francs CFA qui, en principe, se sont répercutés sur leurs résultats financiers’’, s’est félicitée Mme Guèye.
 
Tout en développant l’activité de ses membres, la mutuelle a consolidé sa situation patrimoniale, la portant à un total actif de 635 millions de francs CFA, dont 352 millions de francs CFA de fonds propres.

ADE/ASG