L’ONP favorable à une meilleure prise en compte de l’égalité femme-homme dans les politiques publiques (présidente)
APS
SENEGAL-GENRE

L’ONP favorable à une meilleure prise en compte de l’égalité femme-homme dans les politiques publiques (présidente)

Saly-Portudal (Mbour), 30 juil (APS) - L’observatoire national de la parité (ONP) se dit "favorable à une meilleure prise en compte de l’égalité femme-homme dans les politiques publiques’’.
 
’’L’Observatoire national de la parité (ONP) est favorable à une meilleure prise en compte de l’égalité femme-homme dans les politiques publiques, surtout dans un contexte d’introduction des budgets-programmes", a déclaré vendredi sa présidente, Fatou Kiné Diop.
 
Elle s’exprimait à Saly-Portudal (Mbour, ouest), à l’occasion d’un atelier d’analyse de la prise en compte de l’égalité femme-homme dans les documents de programmation des ministères (DPPD) pour la période 2022-2024.
 
Cette rencontre s’inscrit dans le cadre du mandat de l’ONP centré principalement sur le suivi, l’évaluation et la formulation de propositions de nature à promouvoir l’égalité femme-homme dans les politiques publiques. Elle doit permettre de partager la grille d’évaluation des politiques publiques.
 
’’La question de l’égalité des sexes constitue une préoccupation majeure au niveau international à travers les objectifs de développement durable (ODD), notamment l’ODD 5’’, a rappelé Mme Diop.
 
Elle rappelle que depuis 2011, conformément à ses missions, l’ONP produit chaque année, en collaboration avec les ministères et autres institutions de l’Etat, un rapport sur l’état de la parité dans les politiques publiques.

Selon la présidente de l’ONP, une rupture a été opérée dans le mode de présentation du budget de l’Etat avec l’introduction des budgets-programmes.
 
’’Ainsi, les entités publiques doivent désormais préparer et soumettre au ministère des Finances et du Budget, les DPPD et les projets annuels de performance (PAP) finalisés qui sont discutés au niveau des conférences budgétaires (...)’’, a expliqué Fatou Kiné Diop.
 
Elle estime que "l’ONP se doit de surveiller ce processus, afin que les préoccupations relatives à l’égalité femme-homme dans les politiques publiques soient prises en compte’’.
 
’’Les résultats des travaux de l’atelier permettront à toutes les parties prenantes d’assurer, dans le processus budgétaire, une égalité de traitement effective entre les deux sexes’’, espère la présidente de l’ONP.

ADE/ASG/BK