L’évaluation à mi-parcours de la Stratégie nationale pour l’équité désormais dans sa phase active
APS
SENEGAL-SOCIETE

L’évaluation à mi-parcours de la Stratégie nationale pour l’équité désormais dans sa phase active

Dakar, 9 sept (APS) - L’évaluation à mi-parcours de la deuxième phase de la Stratégie nationale pour l’équité et l’égalité (SNEEG II) va désormais entrer dans sa phase active, après validation de la note méthodologique, afin que le rapport portant sur ladite évaluation soit transmis au président de la République avant la fin de l’année, a appris l’APS.

La note méthodologique de l’évaluation à mi-parcours de la deuxième phase de la Stratégie nationale pour l’équité et l’égalité (SNEEG II) a été validée, mercredi, au cours d’un atelier de partage, en présence du secrétaire général du ministère de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection de l’enfant, Mame Ngor Diouf. 
 
"Aujourd’hui, à l’issue de ce processus, nous pouvons considérer que le gouvernement alloue les ressources financières nécessaires pour procéder à cette évaluation au niveau national notamment dans tous les départments du Sénégal", a déclaré M. Diouf.
 
Selon lui, cette méthodologie "validée par tous les acteurs" va permettre "d’aller sur le terrain et de recueillir des données afin de procéder à l’évaluation de la SNEEG qui est une politique nationale, notre référentielle en la matière, pour la période 2021-26".
 
"Toutes les dispositions ont été prises à travers des lettres d’information adressées aux autorités administratives mais également à travers différentes sessions de collecte et de partage qui nous permettront avant la fin de l’année de valider le rapport de l’évaluation de la SNEEG et de le transmettre au président de la République", a-t-il indiqué.
 
"Mieux, a-t-il ajouté, cette évaluation s’inscrit dans une démarche prospective pour indiquer, à la lumière des recommandations, les orientations majeures pour les cinq prochaines années en faveur de l’égalité des genres et l’autonomisation de la femme". 
 
 
Dans cette optique, il a fait savoir qu’une feuille de route quinquennale pour la période 2022-25 sera annexée au bilan de l’évaluation.
 
L’appui apporté par l’UNESCO à ce processus s’inscrit "en droite ligne avec les orientations stratégiques" de l’organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture, a souligné Maréma Touré Thiam, venue représenter le directeur du Bureau multisectoriel de l’UNECSCO à Dakar.
 
"Pour le cas du Sénégal, cette stratégie confirme en effet son opportunité par l’exigence locale arrimée au Plan Sénégal émergent de donner aux femmes, à toutes les femmes, une place idoine pour l’égalité socio-professionnelle (...) pour leur plein épanouissement", a-t-elle conclu. 
 
 
 
 


DS/BK